Le parti de Merkel veut faciliter les expulsions vers l'Afrique

Le parti de Merkel veut faciliter les expulsions vers l'Afrique

Photo: Keystone

Le parti conservateur CDU de la chancelière allemande Angela Merkel a annoncé vouloir classer la Tunisie, le Maroc et l'Algérie dans les 'pays d'origine sûrs' pour faciliter les expulsions. Suite aux violences à Cologne, un demandeur d'asile algérien a été arrêté.

'Nous nous attendons à ce que le SPD (sociaux-démocrates, alliés à la CDU au sein du gouvernement ndlr) soutienne la décision que nous avons prise de faire en sorte que le Maroc, l'Algérie et la Tunisie soient déclarés pays d'origine sûrs', a déclaré lundi à la presse le secrétaire général de la CDU, Peter Tauber. 'Il est crucial que ce soit mis en oeuvre rapidement', a-t-il ajouté.

Être classé 'pays d'origine sûr' limite drastiquement les cas dans lesquels un ressortissant d'un tel Etat peut voir sa demande d'asile accepté. Berlin espère ainsi juguler le nombre de migrants venus d'Afrique du Nord.

Albanie, pays déclaré sûr

A l'automne, l'Allemagne avait déjà classé pays sûrs l'Albanie, le Monténégro et le Kosovo, alors que des dizaines de milliers de demandeurs d'asiles venaient de ces Etats-là. Leur nombre a depuis chuté, notamment aussi grâce à des campagnes médiatiques dans ces pays pour expliquer que les chances d'obtenir un titre de séjour en Allemagne étaient minimes.

La classe politique allemande a multiplié les appels pour accélérer les expulsions de ressortissants des pays du Maghreb ces dernières semaines notamment après qu'une large part des suspects des agressions du Nouvel An à Cologne se sont avérés être des Algériens et des Marocains, selon les forces de l'ordre.

Algériens interpellés

A ce sujet, la police allemande a indiqué lundi avoir interpellé ce week-end un demandeur d'asile algérien. Il est soupçonné d'agression sexuelle.

L'homme, âgé de 26 ans selon plusieurs médias, a été interpellé samedi dans un foyer de demandeurs d'asile à Kerpen, près de Cologne. Il se trouvait en compagnie d'un autre homme, lui aussi de nationalité algérienne, selon un communiqué de la police locale.

Le principal suspect était en possession d'un téléphone mobile 'dérobé lors d'une agression sexuelle commise en réunion', à l'occasion de la nuit du Nouvel An à Cologne, selon cette même source.

Un autre téléphone mobile, issu d'un vol, a également été retrouvé dans leur logement, selon le communiqué. Les deux hommes ont été placés en détention provisoire.

Vendredi, un demandeur d'asile algérien de 25 ans a également été interpellé à Aix-la-Chapelle en possession d'un téléphone mobile volé lors des mêmes incidents, a ajouté la police. L'homme a été placé en détention provisoire.

Hausse des procédures d'asile

Les événements de Cologne ont aussi coïncidé avec une augmentation des demandes d'asile déposées par les ressortissants des pays du Maghreb. En juin dernier, 847 Algériens et 368 Marocains avaient lancé une telle procédure. Pour le seul mois de décembre, ils étaient respectivement 2296 et 2896.

Parallèlement, Berlin a appelé les pays du Maghreb à cesser de freiner la réadmission de leurs citoyens que Berlin veut expulser.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.