Le niveau de la Seine a commencé à baisser à Paris

Le niveau de la Seine a commencé à baisser à Paris

Photo: Keystone

Les eaux de la Seine restaient hautes lundi matin en Normandie en raison des forts coefficients de marées, mais la stabilisation de la crue se poursuivait, selon la préfecture de Seine-Maritime. La décrue sera longue, a prévenu le premier ministre Manuel Valls.

L'aval de la Seine, de Poses dans l'Eure à l'estuaire, en passant par la zone sensible de la boucle d'Elbeuf (Seine-Maritime) était toujours placé en vigilance orange.

Un coefficient de marée élevé pendant la nuit de dimanche à lundi, vers 04h00 du matin a fait monter la Seine notamment à Elbeuf et à Rouen où les quais ont été à nouveau envahis. Mais cette montée n'a pas été suffisante pour menacer les habitations à Elbeuf, plus proches de l'eau qu'à Rouen. Aucune intervention de pompiers n'avait été signalée en début de matinée par les autorités.

A Paris, la décrue s'est confirmée, le niveau de la Seine est redescendu à 5,47 m à 01h00 lundi contre 6,10 m dans la nuit de vendredi à samedi. Il s'agit de la plus forte crue depuis 1982 dans la capitale (6,18 m cette année-là), très loin cependant de celle de 1910 (8,62 m).

Fonds d'extrême urgence

De son côté, le premier ministre Manuel Valls a annoncé que des dizaines de millions d'euros allaient être débloqués en urgence pour les personnes les plus touchées par les inondations de ces derniers jours. 'Il faut, dans les jours qui viennent, rester extrêmement prudent et vigilant. La décrue sera longue', a-t-il ajouté. 'Le retour à la normale prendra donc du temps.'

'Le gouvernement a décidé au titre de la solidarité nationale de mobiliser un fonds d'extrême urgence doté de plusieurs dizaines de millions d'euros pour les personnes sans ressources qui ont tout perdu dans cette catastrophe', a-t-il dit. Il a assuré que le gouvernement se mobilisait pour que les assureurs puissent indemniser les victimes rapidement.

A l'issue de cette réunion, le premier ministre devait se rendre une nouvelle fois sur le terrain, à Montargis, sous-préfecture du Loiret sévèrement touchée.

Une cellule de continuité économique pour les commerces devait se réunir ce lundi autour du ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, 'qui va arrêter des mesures d'aide exceptionnelles à mettre en oeuvre pour permettre le plus vite possible le redémarrage des activités', a encore déclaré Manuel Valls. Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll devait lui rencontrer les représentants du monde agricole et les élus de Seine-et-Marne.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.