Le ministre de la Défense nord-coréen a été fusillé, selon Séoul

Le ministre de la Défense nord-coréen a été fusillé, selon Séoul

Photo: Keystone

Le ministre nord-coréen de la Défense, Hyon Yong Chol, a été fusillé pour trahison après s'être endormi lors d'une manifestation à laquelle assistait le dirigeant Kim Jong Un, rapportent les médias sud-coréens. Ils citent les services de renseignement.

Des centaines de responsables du régime de Pyongyang ont assisté le 30 avril à l'exécution de ce ministre, a précisé à Séoul Han Ki-Beom, directeur adjoint des services de renseignement nationaux (NIS) devant une commission parlementaire, selon l'agence de presse sud-coréenne Yonhap.

Selon Yonhap, il était aussi reproché à M. Hyon, qui avait été nommé ministre des Forces armées il y a moins d'un an, d'avoir répondu à Kim Jong-Un à plusieurs reprises.

M. Han a précisé à la commission parlementaire que Hyon Yong-Chol avait été tué au moyen d'un tir de missile anti-aérien. Cette méthode d'exécution est citée dans plusieurs rapports non confirmés et réservée aux hauts dirigeants en guise d'exemple.

Quinze responsables

Le numéro un nord-coréen a ordonné depuis le début de l'année l'exécution de 15 responsables qui avaient défié son autorité, déclaraient il y a deux semaines les mêmes services secrets à huis clos devant des parlementaires.

En 2013, Kim Jong-un avait limogé et fait exécuter son oncle, Jang Song Thaek, jadis considéré comme le deuxième homme le plus puissant du régime. Les motifs invoqués contre l'oncle allaient de la corruption à des crimes économiques.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.