Le chef d'Aube dorée absent au procès qui a débuté lundi à Athènes

Le procès de membres d'Aube dorée interrompu pour deux semaines

Photo: Keystone

Le procès des 69 dirigeants et députés du parti néonazi grec Aube dorée, qui a débuté lundi matin près d'Athènes, a été suspendu deux heures après son ouverture pour des raisons de procédure. Il devrait reprendre le 7 mai.

L'audience a été ajournée, car un des accusés n'avait pas d'avocat. Le fondateur d'Aube dorée, Nikos Michaloliakos, et la plupart des autres députés du parti avaient choisi de ne pas se présenter à l'ouverture de l'audience mais de se faire représenter par leurs avocats. L'ensemble des dirigeants de ce parti affronte la justice pour appartenance à une 'organisation criminelle'.

A l'extérieur de la prison, plusieurs centaines de personnes - 2000 selon les organisateurs - s'étaient rassemblées à l'appel du mouvement antiraciste pour demander 'la condamnation des assassins néonazis'.

Le procès des responsables du parti doit décider si cette formation, que la crise a installée dans le paysage politique grec, s'apparente à une 'organisation criminelle' qui a multiplié les agressions contre les immigrés ces dernières années.

Entré au parlement en juin 2012, le parti Aube dorée a maintenu son score aux législatives du 25 janvier. Le parti est arrivé en troisième position, avec 17 députés.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.