Le Syrien arrêté en Allemagne s'est suicidé

Le suicide de réfugié syrien a pris de court les autorités allemandes

Photo: Keystone

Le Syrien qui s'est suicidé en prison après son arrestation pour soupçons de préparation d'un attentat en Allemagne, ne présentait pas de risque de suicide 'imminent', ont déclaré jeudi les autorités. Son avocat a qualifié cette affaire de 'scandale judiciaire'.

Le suspect avait été jugé 'calme' par un psychologue 'expérimenté' qui s'était entretenu avec lui, a expliqué le patron des autorités pénitentiaires Rolf Jakob lors d'une conférence de presse. Bien que le juge ait considéré que le susepct présentait un risque suicidaire, les autorités pénitentiaires n'ont donc pas détecté de 'danger de suicide imminent', a précisé M. Jacob.

C'est pourquoi le degré de surveillance du suspect est passé d'un contrôle toutes les 15 minutes lors de son premier jour de détention lundi, à un toutes les 30 minutes au deuxième jour.

'Ca n'aurait pas dû arriver, mais malheureusement cela a eu lieu (...) malheureusement le pronostic des experts (en psychologie) n'a pas été confirmé' par les faits, a relevé le ministre saxon de la Justice, Sebastian Gemkow.

Pendu

Le suspect a été retrouvé pendu à la fenêtre de sa cellule avec son tee-shirt, mercredi à 19h45. Il a été déclaré mort 30 minutes après, les tentatives de réanimation ayant échouées. Une autopsie est en cours.

'Je suis incroyablement choqué et absolument stupéfait que cela ait pu se produire', avait déclaré mercredi soir son avocat commis d'office, Alexander Hübner. Il a qualifié l'affaire de 'scandale judiciaire' son client étant en grève de la faim depuis son incarcération et ayant tenté de s'électrocuter.

La police avait déjà été critiquée dans les médias pour l'arrestation ratée du réfugié samedi à Chemnitz (Saxe), alors même qu'il était sous surveillance.

Selon les autorités, le suspect préparait un attentat au nom de l'organisation de l'État islamique (EI) contre un des aéroports de Berlin: 1,5 kilo de TATP avait été retrouvé chez lui. Selon les services de renseignement, il aurait pu passer à l'acte 'dès cette semaine'.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.