La santé des candidats à la Maison Blanche scrutée à la loupe

La santé des candidats à la Maison Blanche scrutée à la loupe

Photo: Keystone

Alors qu'elle doit reprendre jeudi sa campagne, Hillary Clinton a publié mercredi une lettre détaillée de son médecin. La missive affirme qu'elle est en bonne santé et apte à devenir présidente. Donald Trump livre lui aussi quelques détails sur le sujet.

Leur santé est devenue un enjeu dans la campagne présidentielle américaine depuis l'annonce dimanche de la pneumonie de Mme Clinton. Les récents sondages montrent que l'écart se resserre entre les deux candidats à la Maison Blanche et sous la pression, chacun a fait son effort de transparence à sa façon.

Hillary Clinton a rendu publique une lettre de deux pages de son médecin traitant. Le médecin, Lisa Bardack, y affirme qu'elle se remet bien de sa pneumonie, avec des antibiotiques et du repos, et qu'elle 'reste en bonne santé et apte à servir comme présidente des Etats-Unis'.

Le courrier précise qu'avant sa pneumonie, 'modérée' et 'non contagieuse', elle n'a souffert cette année que d'une sinusite et d'une infection d'une oreille en janvier. Il donne sa pression artérielle, son niveau de cholestérol, le fait qu'elle prend des médicaments pour hypothyroïdie et détaille aussi les autres médicaments que prend la candidate démocrate, notamment des anticoagulants.

Plateau télé

Donald Trump, ancienne star de téléréalité, a lui choisi le plateau d'une célèbre émission médicale, 'Dr Oz Show', pour partager avec son animateur un récent bilan de santé établi par son médecin traitant. L'émission enregistrée mercredi devait être diffusée jeudi.

Donald Trump avait auparavant laissé entendre qu'il ne rentrerait pas dans les détails. L'animateur, le docteur Mehmet Oz, avait pour sa part déclaré qu'il n'entendait pas poser de questions auxquelles le multimilliardaire ne voudrait pas répondre. On y a appris le poids de Donald Trump (121 kilos) et sa pression artérielle, selon des spectateurs à l'enregistrement. Mais pas forcément beaucoup plus.

L'équipe de campagne de Hillary Clinton a dénoncé 'une comédie'.

Question d'âge

Les deux candidats avaient promis lundi d'en dire plus sur leur santé. Donald Trump, 70 ans, serait le plus vieux président jamais élu. Hillary Clinton, qui aura 69 ans en octobre, serait la deuxième plus âgée.

Le premier n'avait jusqu'à présent publié qu'une lettre très courte de son médecin, en décembre 2015. Le texte affirmait que s'il était élu, il serait le président en meilleure santé de l'histoire.

Mme Clinton avait publié une lettre de huit paragraphes, plus détaillée, en juillet 2015, où son médecin revenait notamment sur sa commotion cérébrale de fin 2012, précisant qu'elle n'avait laissé aucune séquelle.

En campagne

Hillary Clinton passait une dernière journée à soigner sa pneumonie chez elle à Chappaqua, au nord de New York. Elle doit repartir en campagne jeudi avec un discours à Greensboro, en Caroline du Nord, et un autre à Washington.

La candidate démocrate rencontrera aussi la semaine prochaine plusieurs dirigeants internationaux. Elle 'aura des entretiens bilatéraux en marge de l'Assemblée générale de l'ONU la semaine prochaine', notamment avec les présidents ukrainien et égyptien, a indiqué un de ses conseillers. Avec ces entretiens, l'ancienne cheffe de la diplomatie compte afficher sa maîtrise des dossiers internationaux.

Les deux candidats à la Maison Blanche ont été invités à rencontrer Petro Porochenko, mais seule Hillary Clinton a confirmé l'entretien jusqu'à présent, ont précisé à l'AFP des responsables ukrainiens.

Le candidat républicain a profité de l'annonce de ces rencontres pour dénoncer à nouveau mercredi l''échec' d'Hillary Clinton lorsqu'elle était ministre des Affaires étrangères, entre 2009 et 2013.

'Nous avons besoin d'un dirigeant nouveau et fort sur la scène internationale, comme Donald Trump le promet, pas d'une redite des huit dernières années', a dénoncé dans un communiqué le porte-parole de l'équipe de campagne de Donald Trump, Jason Miller.

Discipliné

De son côté l'homme d'affaires a enchaîné ces derniers jours les meetings dans les Etats clés, prononcera jeudi un autre grand discours pour détailler son 'projet économique complet'. Depuis qu'il a réorganisé son équipe en août, il se montre plus discipliné, tant sur la forme que sur le fond.

Certains sondages le donnent désormais au coude-à-coude avec Hillary Clinton. Selon la moyenne des sondages réalisés depuis fin août, à moins de deux mois de l'élection présidentielle, Mme Clinton n'a plus que 2,3 points d'avance (46,1% des intentions de vote contre 43,8%).

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.