La reconstruction de Gaza prendra plus d'un siècle selon Oxfam

La reconstruction de Gaza prendra plus d'un siècle selon Oxfam

Photo: Keystone

Il faudra plus d'un siècle pour reconstruire la bande de Gaza si le blocus israélien, qui limite les importations de matériaux de construction, n'est pas levé, a déclaré jeudi Oxfam. Selon l'ONG, 100'000 Gazaouis, dont une moitié d'enfants, vivent dans des installations provisoires, des abris de fortune ou chez des proches.

Plus de 800'000 camions de matériaux sont nécessaires pour rebâtir les habitations, écoles et hôpitaux endommagés lors de l'offensive israélienne de l'été 2014, d'après l'organisation. Seulement 0,25% de ce total a effectivement été livré au cours des trois derniers mois.

L'organisation regrette que seule une petite partie des 5,4 milliards de dollars promis en octobre lors de la conférence des donateurs au Caire soit parvenue à ses destinataires.

Blocus israélien

'Des familles vivent depuis six mois dans des habitations sans toit, sans murs ou sans fenêtres. Beaucoup n'ont que six heures d'électricité par jour et sont privées d'eau courante', a déploré Catherine Essoyan, directrice régionale d'Oxfam.

L'opération 'Bordure protectrice' que Tsahal a menée en juillet et en août 2014 afin de mettre fin aux tirs de roquettes en provenance de Gaza a coûté la vie à plus de 2100 Palestiniens, des civils pour la plupart. Côté israélien, 73 personnes, essentiellement des militaires, ont péri.

Le blocus israélien a été mis en oeuvre en 2006 lorsque le Hamas a remporté les élections dans la bande de Gaza.

Accès à l'eau

La Jordanie et Israël, liés par un traité de paix, ont signé jeudi un accord pour lutter contre la pénurie d'eau dans la région par un pompage de la mer Rouge vers la mer Morte. Le projet prévoit de fournir aux Palestiniens 30 millions de m3 d'eau dessalée par an.

Selon l'agence officielle jordanienne Petra, l'accord porte sur 'l'exécution de la première partie' d'une lettre d'intention conclue en décembre 2013 à Washington entre des représentants d'Israël, de Jordanie et de l'Autorité palestinienne pour tenter de sauver la mer Morte.

Il s'agit de construire un système de pompage dans le golfe d'Aqaba, à la pointe nord de la mer Rouge, afin de collecter 300 millions de m3 d'eau par an.

Une partie doit être acheminée par l'intermédiaire de quatre conduits vers la mer Morte, une autre partie doit être dessalée et distribuée en Israël et en Jordanie afin de répondre à la pénurie d'eau qui frappe la région.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.