La communauté internationale veut aider les victimes en Syrie

Les pays donateurs au secours des réfugiés syriens

Photo: Keystone

Selon le premier ministre britannique David Cameron, la conférence des pays donateurs qui s'est tenue jeudi à Londres a permis de lever plus de 10 milliards de dollars. Cet argent permettra de venir en aide aux Syriens, menacés par une grave crise humanitaire.

'La conférence d'aujourd'hui a vu la plus grosse somme jamais réunie en un jour en réponse à une crise humanitaire', a déclaré M. Cameron lors d'une conférence de presse.

Les Nations unies ont lancé un appel de fonds de 7,73 milliards de dollars (7,7 milliards de francs) pour subvenir aux besoins les plus urgents de six millions de déplacés et de quatre millions de réfugiés pour la seule année 2016. Les pays de la région réclament en outre 1,2 milliard de dollars.

Illustrant la gravité de la situation, le premier ministre turc Ahmet Davutoglu, dont le pays accueille déjà 2,5 millions de Syriens, a annoncé le début d'un nouvel exode dû à l'intensification des bombardements à Alep, la grande ville du Nord.

Selon une source militaire syrienne, Alep pourrait être très vite encerclée. L'aviation russe a pour sa part annoncé avoir bombardé 875 'cibles terroristes' en Syrie au cours des 'trois derniers jours'. Paris et Washington ont réclamé l'arrêt des bombardements russes en Syrie.

Villes assiégées en détresse

'A voir les difficultés et la détresse que trahissent les yeux de mon peuple, je peux vous dire que nous avons atteint nos limites', a quant à lui averti le roi Abdallah de Jordanie, dont le pays accueille également de très nombreux réfugiés syriens, tout comme le Liban.

La situation des réfugiés est certes catastrophique, mais celle des villes assiégées, où on meurt parfois de faim, est bien pire encore, ont souligné plusieurs intervenants, dont le secrétaire d'Etat américain.

'Le fait que des gens en soient réduits à manger de l'herbe et des feuilles, à tuer des animaux errants, pour subvenir à leurs besoins quotidiens doit frapper la conscience de tous les peuples civilisés et nous rappeler que nous avons tous le devoir d'y remédier', a souligné John Kerry.

Promesse suisse

La Grande-Bretagne, la Norvège et l'Allemagne, pays organisateurs de la conférence, ont respectivement promis 1,76, 1,17 et 2,57 milliards de dollars sur trois ans. La contribution des Etats-Unis s'élèvera, elle, à 890 millions de dollars pour l'exercice budgétaire en cours, a fait savoir Washington. Les Etats-Unis y ont investi 4,5 milliards de dollars au total.

Enfin l'Union européenne, soucieuse d'enrayer l'afflux de réfugiés, débloquera dès cette année trois milliards d'euros (3,36 milliards de dollars) a promis Donald Tusk, président du Conseil européen.

Le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann, présent à Londres, a remercié les citoyens des Etats voisins de la Syrie. La communauté internationale se doit de les soutenir, a-t-il déclaré. La Suisse débloquera cette année 50 millions de francs pour les victimes du conflit.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.