La Russie a retiré très peu de ses forces de Syrie

La Russie a retiré très peu de ses forces de Syrie

Photo: Keystone

La Russie a retiré très peu de ses forces de Syrie depuis le retrait partiel annoncé en mars par le président russe Vladimir Poutine. Elle a même établi une nouvelle base avancée près de Palmyre, a estimé mercredi un porte-parole militaire américain.

Les 'capacités' militaires russes en Syrie 'sont à peu près les mêmes, ou presque identiques' à ce qu'elles étaient avant l'annonce du retrait partiel par le président russe, a indiqué le colonel Steve Warren, porte-parole américain.

Les Russes 'continuent d'avoir des forces aériennes là-bas. Ils continuent d'avoir des forces terrestres. Ils continuent d'avoir de l'artillerie', a-t-il ajouté. 'Et ils ont toujours des Spetsnaz (forces spéciales) qui font du conseil et de l'assistance aux forces syriennes'.

EI plus visé

Mais les bombardements aériens russes sont désormais plus orientés contre les djihadistes de l'Etat islamique (EI), et non plus contre les groupes rebelles opposés à Bachar al-Assad, a reconnu le colonel Warren.

'Initialement, seule une petite partie de leurs frappes visait des cibles de l'EI', a-t-il déclaré. 'Sur les dernières semaines, une majorité de leurs frappes ont été plutôt dirigées vers l'EI', a-t-il ajouté.

Depuis le début de la révolte contre le régime de Damas en mars 2011, la guerre a fait plus de 270'000 morts en Syrie et jeté sur les routes des millions de personnes, provoquant une crise humanitaire majeure dans la région et en Europe.

Un processus international, coprésidé par la Russie et les Etats-Unis, est en cours pour tenter de trouver une solution au conflit. Les pourparlers ont été interrompus en avril, mais l'émissaire de l'ONU s'est montré optimiste mercredi sur la possibilité d'une reprise des négociations à Vienne.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.