La France demande l'aide militaire des autres Etats de l'UE

L'UE accepte la demande d'aide militaire de la France

Photo: Keystone

L'Union européenne a apporté 'unanimement' son soutien à la demande d'assistance militaire faite par la France après les attentats de Paris. La France a invoqué un article de solidarité des traités européens en cas d'agression contre un pays de l'UE.

'Aujourd'hui, l'UE par la voix de tous les Etats membres, a exprimé unanimement son plus fort soutien et sa disposition à apporter l'assistance requise', a annoncé mardi à Bruxelles la cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini. Elle s'exprimait lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian, à l'issue d'une réunion des ministres européens de la Défense.

'A Bruxelles, je viens d'invoquer à l'instant l'article 42.7 au nom de la France #UE', écrivait un peu plus tôt le ministre français sur Twitter. L'article en question, qui figure dans le traité de Lisbonne, n'avait encore jamais été invoqué.

'Au cas où un État membre serait l'objet d'une agression armée sur son territoire, les autres États membres lui doivent aide et assistance par tous les moyens en leur pouvoir, conformément à l'article 51 de la charte des Nations unies', dit-il.

Une première dans l'UE

L'aide européenne pourra se traduire par 'participation militaire accrue' en Syrie, en Irak et en Afrique, a précisé le ministre français de la Défense. 'La France ne pourra pas être seule dans ces théâtres', a souligné le ministre, selon son entourage.

C'est la première fois qu'un membre de l'UE invoque cet article. L'article 42-7 est similaire dans sa philosophie à l'article 5 du traité de l'OTAN auquel avaient recouru les Etats-Unis après les attentats du 11-Septembre. Son activation a conduit à l'intervention de l'Alliance atlantique en Afghanistan.

Dans son discours devant les deux chambres du Parlement français réunies en Congrès à Versailles, François Hollande avait annoncé lundi qu'il demanderait au ministre de la Défense 'de saisir dès demain ses homologues européens au titre de l'article 42.7'.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.