L'« indignée » Manuela Carmena, nouvelle maire de Madrid

L'

Photo: Keystone

L'ancienne juge Manuela Carmena, 71 ans, candidate d'une plate-forme d''indignés' et du parti antilibéral Podemos a été élue samedi à la tête de la mairie de Madrid. La capitale espagnole était dirigée par la droite depuis un quart de siècle.

Vingt-neuf élus, neuf conseillers municipaux du Parti socialiste et vingt de la liste de Manuela Carmena, 'Ahora Madrid', ont voté pour elle. L'ex-magistrare obtient ainsi la majorité absolue des 57 conseillers.

A la lecture de son nom, des hourras ont retenti dans la salle du Conseil, située dans un patio de quatre étages, d'où ses partisans ont crié 'si se puede!' ('c'est possible'), le cri de ralliement des 'indignés'.

Pablo Iglesias, le chef du parti de la gauche radicale Podemos, faisant partie de la liste 'Ahora Madrid' avec les formations Equo (écologistes) et Izquierda unida (écolo-communiste), au côté de la plateforme citoyenne Ganemos Madrid, était aussi présent et a applaudi.

Soutien des socialistes

'Je promets de respecter fidèlement l'obligation de la fonction de maire de Madrid', a-t-elle dit au moment de son investiture.

L'ancienne juge fut une militante communiste pendant sa jeunesse. Elle dirige désormais une ville de trois millions d'habitants, bastion de la droite pendant 26 ans, avec 24 ans entre les mains du Parti populaire et deux de la formation UCD (droite).

Elle est arrivée deuxième après Esperanza Aguirre, du Parti populaire, mais le Parti socialiste a accepté de la soutenir, au nom du 'changement' nécessaire dans la capitale, meurtrie par la crise et gangrenée par les affaires de corruption.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.