L'auteur de la tuerie d'Aurora condamné à la prison à vie

L'auteur de la tuerie d'Aurora condamné à la prison à vie

Photo: Keystone

James Holmes, l'auteur de la tuerie qui a fait 12 morts dans un cinéma d'Aurora, dans l'Etat du Colorado en juillet 2012, a échappé à la peine de mort vendredi. Il écopera ainsi de la réclusion à perpétuité sans possibilité de libération anticipée.

Les neuf femmes et trois hommes composant le jury n'ont pas pu se mettre d'accord sur sa condamnation à la peine capitale, et ce pour chacun des chefs d'accusation, a expliqué le président du tribunal de district du comté d'Arapahoe, Carlos Samour. D'où sa condamnation automatique à une peine de prison à vie sans remise de peine.

Le juge Samour devrait prononcer officiellement la peine entre le 24 et le 26 août. Le jury ne peut condamner directement l'accusé, mais l'avis des jurés induit la décision du juge.

James Holmes, 27 ans, a été reconnu coupable le mois dernier de l'ensemble des 165 chefs d'accusation pesant contre lui, dont ceux de meurtres et tentatives de meurtres, pour l'attaque d'une salle d'un multiplexe d'Aurora, dans la banlieue de Denver.

Après avoir lancé une grenade lacrymogène dans la salle, il avait ouvert le feu sur les spectateurs présents lors de la première de 'The Dark Knight Rises', film de la trilogie Batman, à l'aide d'un fusil d'assaut AR-15, d'un pistolet calibre .40 et d'un fusil de chasse. Il avait tué 12 personnes, dont une fillette de six ans, et en avait blessé 70 autres.

Indignation et tristesse

L'ancien étudiant en neurosciences n'a affiché aucune réaction à l'énoncé du verdict, qui met fin à 60 jours de procès. Debout, les mains dans les poches, il a continué à regarder droit devant lui. Portant une barbe, les cheveux bruns, il était sobrement vêtu d'une chemise à manches longues et d'un pantalon.

Lors des premières comparutions, il avait marqué les esprits avec sa chevelure hirsute orange et ses yeux hagards.

Le grand-père de la fillette, Robert Sullivan, a réagi avec indignation vendredi soir. 'Justice n'a pas été faite', a-t-il lancé. 'Quoi qu'il arrive, la douleur restera. Quoi qu'il arrive, douze personnes ne reviendront pas', a dit de son côté Jessica Watts, la cousine d'une autre victime.

Dans son réquisitoire, l'accusation avait déclaré que James Holmes avait pour objectif de tuer les quelque 400 personnes présentes. Un magasin de munitions qu'il avait acheté pour augmenter sa puissance de feu s'était bloqué pendant la fusillade. L'accusé était entré dans le cinéma d'Aurora 'avec une chose en tête: le crime de masse', selon le procureur George Brauchler, qui s'est dit 'déçu' du verdict.

Schizophrénie en cause

Au cours de sa plaidoirie, Tamara Brady, l'avocate de M. Holmes, avait plaidé la fragilité mentale de son client. Elle avait demandé aux jurés s'ils souhaitaient vivre avec la responsabilité de condamner à mort une personne psychologiquement perturbée.

Les jurés avaient rejeté l'argument de la démence et refusé d'accorder à Holmes les circonstances atténuantes. Cependant, Tamara Brady avait souligné que tous les médecins convoqués à la barre étaient d'accord pour dire que le jeune homme était gravement malade mentalement.

Selon la défense, il souffre de schizophrénie et son comportement 'distrait' est provoqué par les médicaments antipsychotiques qui soignent sa maladie, sans la guérir.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.