L'armée égyptienne annonce avoir trouvé des débris de l'Airbus

Vol MS804: Le Caire confirme la découverte de restes humains

Photo: Keystone

Le ministère égyptien de l'Aviation civile a confirmé vendredi que l'armée égyptienne avait découvert des restes humains dans la zone où le vol MS804 de la compagnie Egyptair a disparu dans la nuit de mercredi à jeudi. L'Airbus A320 avait 66 personnes à son bord.

'La marine égyptienne a pu récupérer de nouveaux débris de l'avion, certaines affaires appartenant à des passagers ainsi que des restes humains et des fauteuils d'avion', précise le ministère dans un communiqué.

L'armée égyptienne a elle annoncé vendredi avoir retrouvé à 290 km au nord d'Alexandrie des débris de l'Airbus A320 d'Egyptair, qui s'est abîmé en Méditerranée pour des raisons encore indéterminées. Des sièges, des valises et un bout de corps ont été repérés.

Les premiers débris retrouvés de l'avion d'Egyptair Paris-Le Caire sont un 'membre humain, deux sièges et une ou plusieurs valises', a confirmé le ministre grec de la Défense, Panos Kammenos. Lors d'un point de presse vendredi à Athènes, il a précisé que ces données lui avaient été fournies par les autorités égyptiennes, qui coordonnent les recherches autour du point de chute présumé de l'appareil.

La marine égyptienne tente notamment de retrouver les enregistreurs de données de vol, avait précisé plus tôt l'armée égyptienne.

Refusant de spéculer sur les causes de la catastrophe, M. Kammenos a répété, citant les contrôleurs aériens grecs, que l'appareil d'Egyptair avait brusquement changé de trajectoire à plusieurs reprises avant de piquer du nez et de disparaître des écrans radar.

Le vol MS804, qui assurait la liaison Paris-Le Caire, s'est abîmé en mer avec 66 passagers à son bord dans la nuit de mercredi à jeudi. Selon les autorités égyptiennes, cette catastrophe pourrait être due à un acte terroriste plus qu'à une défaillance technique.

Enquête ouverte

'Toutes les hypothèses sont examinée, mais aucune n'est privilégiée, car nous n'avons absolument aucune indication sur les causes', avait auparavant dit le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête sur la disparition du vol MS804, à bord duquel se trouvaient 56 passagers de 12 nationalités dont 15 ressortissants français.

Jean-Marc Ayrault a précisé qu'il recevrait samedi au Quai d'Orsay les représentants de leurs familles, les ambassadeurs des pays concernés et les représentants des services impliqués dans l'enquête.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.