L'affaire Ashley Madison s'aggrave avec le suicide d'un pasteur

L'affaire Ashley Madison s'aggrave avec le suicide d'un pasteur

Photo: Keystone

L'affaire du piratage informatique du site de rencontres adultères Ashley Madison s'est aggravée avec la mort d'un pasteur à La Nouvelle-Orléans, aux Etats-Unis. L'homme de 56 ans, voyant son nom jeté en pâture sur Internet, a décidé de mettre fin à ses jours.

L'affaire suscitait une forte dose d'émotion mercredi aux Etats-Unis, en raison du profond respect dont était entouré le professeur. Les médias ont diffusé des photographies le montrant invariablement souriant, étreignant sa femme ou entouré de ses deux enfants.

Loué pour son humour et son esprit d'entraide, l'homme faisait aussi l'unanimité chez ses collègues du New Orleans Baptist Theological Seminary, une institution quasi-centenaire réputée pour le sérieux de son enseignement.

Mais le pasteur avait des démons peu avouables au sein de sa congrégation, qui l'ont fait céder à l'appel d'Ashley Madison. En juillet, le secret promis par la société a été rompu de façon fracassante, par l'intrusion de pirates informatiques sur ses serveurs.

Un policier texan

Un groupe se faisant appeler 'The impact team' a ensuite publié en août quelque 30 gigaoctets de fichiers contenant des millions de noms, comptes utilisateurs, courriels, dévoilant jusqu'aux préférences sexuelles de certains utilisateurs.

Moins d'une semaine après, le 24 août, le pasteur mettait fin à ses jours. Dans un message rédigé avant son geste désespéré, le quinquagénaire a évoqué sa dépression et le fait d'avoir vu son identité apparaître parmi les utilisateurs d'Ashley Madison, a relaté à CNN sa veuve.

La police de Toronto avait déjà estimé que deux suicides, distincts de celui du pasteur, pourraient être liés au piratage du site. Parmi ces deux cas figure un policier de San Antonio (Texas).

Le piratage d'Ashley Madison, qui se présente comme le 'leader mondial des rencontres extraconjugales discrètes', a fait grand bruit, notamment en raison de l'apparition de noms de quelques personnalités et du démasquage de milliers d'anonymes qui s'étaient enregistrés sans pseudonyme. Certains sont connus d'ailleurs pour professer des valeurs de fidélité maritale.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.