L'EI utilise des milliers de personnes commes boucliers humains

L'EI utilise des milliers de personnes commes boucliers humains

Photo: Keystone

Des dizaines de milliers de personnes ont été forcées par le groupe Etat islamique (EI) à quitter leur habitation près de Mossoul, en Irak. Beaucoup sont utilisées comme boucliers humains et des centaines ont été tuées par les djihadistes, a dénoncé l'ONU vendredi.

Mercredi, 232 personnes, dont 190 anciens membres des forces irakiennes et plus de 40 civils, ont été abattues parce qu'elles refusaient de rejoindre l'EI. Mardi, une vingtaine de militaires irakiens et d'autres civils avaient aussi été tuées.

Ces derniers jours, près de 8000 familles ont été contraintes à se déplacer, a dit devant la presse une porte-parole du Haut-Commissariat aux droits de l'homme. Beaucoup ont été emmenées dans la ville de Mossoul, qui fait l'objet d'une offensive des forces irakiennes et kurdes.

Le Haut Commissaire Zeid Raad al-Hussein est aussi très préoccupé par des menaces de vengeance contre des personnes suspectées d'être liées à l'EI.

Prêt pour recevoir les déplacés

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a évalué de son côté la situation dans des villages repris récemment à l'EI. Elle s'est aussi rendue sur un site qui est préparé pour recevoir les nombreux déplacés attendus après l'offensive sur Mossoul.

Plus de 5000 personnes ont déjà fui en dix jours. Plus de la moitié de ces familles se trouvent désormais à Qayara. Des dizaines d'engins explosifs ont déjà été retirés d'un hôpital récent sur un site où l'OIM prévoit une clinique mobile.

Par ailleurs, dans tout le pays, plus d'un million des plus de 3,2 millions de déplacés sont rentrés chez eux depuis le début du conflit il y a deux ans.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.