Kiev exhibe deux soldats russes présumés capturés

Kiev exhibe deux soldats russes présumés capturés

Photo: Keystone

Les autorités ukrainiennes ont exhibé mardi devant la presse, deux soldats russes présumés capturés dans l'Est séparatiste et hospitalisés à Kiev. Cette démonstration vise à prouver l'implication de l'armée russe dans le conflit.

Les services secrets ukrainiens (SBU) ont invité plusieurs médias internationaux et des représentants de l'OSCE, de l'Union européenne et de l'ONG Amnesty international à se rendre à l'hôpital militaire de Kiev pour voir les deux hommes, présentés par Kiev comme des soldats des forces spéciales, et par Moscou comme d'anciens militaires.

Vêtus de pyjamas bruns, le capitaine Evguéni Erofeïev et le sergent Alexandre Alexandrov se trouvaient dans deux chambres séparées auxquelles les médias ont accédé, accompagnés par les services de sécurité.

L'un des prisonniers s'est caché le visage en parlant aux journalistes. L'autre a déclaré que son épouse et ses parents lui manquaient. Il a cependant refusé de dire s'il était toujours en service actif dans l'armée russe, comme l'en accusent les autorités de Kiev.

Démenti russe

Les journalistes ont été précédés par sept représentants de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), de l'UE et d'Amnesty International, qui n'ont fait aucun commentaire en sortant. Les couloirs devant les chambres étaient gardés par trois hommes en civil cagoulés et deux officiers en uniforme.

Selon l'armée ukrainienne, les deux soldats, hospitalisés après avoir été blessés au combat, appartiennent à la 'troisième brigade des forces spéciales russes, basée à Togliatti', à 800 kilomètres au sud-est de Moscou.

Le ministère russe de la Défense a opposé un démenti lundi, assurant qu'ils 'ne faisaient plus partie des forces armées russes au moment de leur capture' samedi près de Chtchastia, ville sous contrôle des troupes ukrainiennes, non loin du fief rebelle de Lougansk.

C'est la seconde fois que Kiev annonce publiquement la capture de soldats russes. En août, une dizaine de parachutistes russes avaient été faits prisonniers dans l'est ukrainien, le président russe Vladimir Poutine affirmant simplement qu'ils s'étaient 'perdus' lors d'une patrouille.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.