Israélienne tuée en Cisjordanie occupée avant une visite de Kerry

Violences en Cisjordanie occupée peu avant une visite de Kerry

Photo: Keystone

Une Israélienne est morte dimanche après avoir été poignardée par un Palestinien en Cisjordanie occupée. Trois Palestiniens ont aussi perdu la vie, à deux jours d'une visite du secrétaire d'Etat américain John Kerry qui plaidera pour un arrêt des violences.

L'Israélienne tuée, âgée de 20 ans, est morte après avoir été poignardée par un Palestinien près du bloc de colonies du Gush Etzion, au sud de Jérusalem. L'auteur de l'attaque, âgé de 34 ans, a été abattu par les forces israéliennes, a précisé la police israélienne. Depuis début octobre, les violences entre Israéliens et Palestiniens ont fait plus de 100 morts.

Deux autres Palestiniens, dont une adolescente de 16 ans, ont par ailleurs été tués en Cisjordanie occupée quand les forces de sécurité et des civils israéliens sont intervenus pour les empêcher de mener des attaques à la voiture-bélier et au couteau, selon la police israélienne.

Le premier incident a eu lieu à une intersection au sud de Naplouse. Une Palestinienne accusée d'avoir tenté de poignarder un Israélien a été écrasée par un colon juif à bord d'un véhicule avant d'être tuée par des soldats.

Des responsables des services de sécurité palestiniens ont confirmé la mort de cette adolescente, originaire du camp de réfugiés d'Askar près de Naplouse.

Plus tard, un Palestinien conduisant un taxi a tenté de foncer sur des civils à l'intersection de la colonie israélienne de Kfar Adoumim, selon la police: 'Il n'a pas réussi et est sorti de la voiture avec un couteau et a tenté de poignarder. Un civil a ouvert le feu sur le terroriste qui est mort de ses blessures'.

Initiatives individuelles

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a affirmé dimanche que les assaillants avaient agi vraisemblablement de leur propre chef.

Depuis le 1er octobre, les attaques ou tentatives d'attaques à l'arme blanche, les affrontements entre jeunes Palestiniens et soldats israéliens ainsi que les violences entre colons israéliens et habitants palestiniens ont fait 89 morts côté palestinien -dont un Arabe israélien- et 16 côté israélien, ainsi qu'un Américain et un Erythréen, selon un décompte de l'AFP.

Selon la police israélienne, un grand nombre de Palestiniens sont morts en commettant des attaques contre l'occupant ou en tentant d'en commettre.

Hébron en ligne de mire

Un Palestinien de 18 ans, originaire d'un village près de Hébron (Cisjordanie occupée), a par ailleurs été arrêté dimanche pour, selon les services de sécurité israéliens, une attaque au couteau samedi dans la ville israélienne de Kiryat Gat.

M. Netanyahu a dit avoir ordonné aux forces de sécurité de 'coordonner leurs efforts dans le district d'Hébron, duquel proviennent la plupart sinon toutes les attaques'.

L'armée a affirmé avoir arrêté huit Palestiniens dans cette région la nuit de samedi à dimanche. Selon les forces de sécurité palestiniennes, 16 Palestiniens ont été interpellés.

Des experts estiment que l'absence de perspective politique pour résoudre le conflit israélo-palestinien est à l'origine de la flambée des tensions et de la colère de nombreux jeunes Palestiniens.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.