Israël et Ankara normalisent leurs relations: accord signé mardi

Israël et Ankara normalisent leurs relations: accord signé mardi

Photo: Keystone

La Turquie et Israël ont conclu un accord de normalisation de leurs relations diplomatiques, après six années de tensions. Ce texte sera signé mardi, a annoncé lundi le Premier ministre turc Binali Yildirim. Le blocus maritime de la bande de Gaza restera inchangé.

Les deux pays vont échanger 'dans les plus brefs délais' des ambassadeurs en vertu de cet accord, qui prévoit le versement de 20 millions de dollars aux proches des victimes de l'assaut par les forces israéliennes d'un bateau turc. Dix militants turcs pro-palestiniens avaient été tués dans l'assaut du Mavi Marmara, navire amiral d'une flottille qui venait de briser le blocus de la bande de Gaza en 2010.

'Il nous a fallu tant d'années pour préparer cet accord (...) Nos relations se normalisent avec ce texte', a encore déclaré M. Yildirim. En vertu de l'accord, un premier navire transportant 10'000 tonnes d'aide humanitaire, destinée à la bande de Gaza, se rendra vendredi dans le port israélien d'Ashdod.

'Etape importante'

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a toutefois précisé lundi à Rome, que le blocus naval de la bande de Gaza par Israël se poursuivrait malgré la normalisation des relations avec Ankara. Cet accord, a-t-il ajouté, interdira toute activité 'terroriste' contre Israël à partir du sol turc.

S'exprimant à l'issue d'une rencontre à Rome avec le secrétaire d'Etat américain John Kerry, Benjamin Netanyahu a déclaré lundi que l'accord de normalisation marquait 'une étape importante' et serait un plus pour l'économie israélienne.

'Il aura d'énormes conséquences pour l'économie israélienne, et je pèse mes mots', a-t-il dit à la presse avec John Kerry à ses côtés.

Deux anciens alliés

Ankara était un allié régional capital pour Israël jusque dans les années 2000. Leurs relations se sont ensuite détériorées, avant d'être réduites de manière drastique en 2010 en réaction à l'assaut lancé par des commandos israéliens contre le Mavi Marmara, un navire affrété par une ONG humanitaire turque pour tenter de briser le blocus imposé par Israël à Gaza.

Israël avait présenté ses excuses en 2013 mais les tensions s'étaient ravivées l'année suivante avec une nouvelle offensive israélienne dans la bande de Gaza.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.