Inondations dans le nord-ouest de l'Italie après de fortes pluies

Plusieurs cours d'eau sont sortis de leur lit jeudi dans le nord-ouest de l'Italie. Les crues ont provoqué d'importants dégâts, alors que les précipitations devraient se poursuivre encore jusqu'à samedi.

Routes coupées, voitures emportées, rues encombrées de débris... L'alerte rouge en cours jeudi comme dans le sud-est de la France est maintenue au moins jusqu'à vendredi midi en Ligurie et dans le Piémont, où la région entend demander le classement en catastrophe naturelle.

Toute la journée, les télévisions italiennes ont diffusé des images impressionnantes des eaux du Tanaro, un important affluent du Pô, qui ont coupé en deux la ville de Garessio, dans les contreforts des Alpes.

'Nous avons peur, cela rappelle la situation de l'inondation de 1994', a déclaré à la presse le maire de Garessio, Sergio Di Steffano. Les 5 et 6 novembre 1994, des inondations avaient fait 70 morts et plus de 2200 sinistrés dans la région, mais aucune victime n'était signalée jeudi soir.

Ponts fermés

'Nous avons fermé tous les ponts, les usines et les écoles. Les bars et les magasins du centre sont inondés. La route principale est fermée', a-t-il ajouté.

Le préfet de la province, Giovanni Russo, a appelé la population à ne se déplacer qu'en cas de nécessité absolue et à ne pas s'approcher des cours d'eau. Les écoles sont d'ailleurs restées fermées dans plusieurs provinces de la région.

L'inquiétude grandissait aussi autour du Pô, un peu plus en aval, qui est déjà sorti de son lit par endroits et devrait atteindre sa côte d'alerte à Turin avant vendredi soir.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.