Il se pourrait que les reptiles rêvent

Il se pourrait que les reptiles rêvent

Photo: Keystone

Il se pourrait que les reptiles rêvent. Des chercheurs allemands ont constaté des phases de sommeil REM et de sommeil à ondes lentes chez des iguanes australiens. Ces travaux sont publiés dans la revue 'Science'.

Jusqu'ici, ces types de sommeil n'étaient répertoriés que chez les mammifères et les oiseaux. Le sommeil REM, dit paradoxal, fait suite au sommeil à ondes lentes et constitue le cinquième et dernier stade d'un cycle. C'est la phase durant laquelle se produisent les rêves dont on se souvient.

Les scientifiques de l'Institut Max Planck de recherche en neurosciences à Francfort se sont penchés sur cinq iguanes australiens appelés dragons barbus. Ils les ont dotés de capteurs pour mesurer l'activité électrophysiologique durant leur sommeil.

Résultats: alors que l'être humain a généralement quatre ou cinq longs cycles de sommeil lent puis REM par nuit, les iguanes eux en ont 350 d'environ 80 secondes. En outre, les signes indicateurs de ces phases, détectés dans la région cérébrale de l'hippocampe chez les mammifères, ont été trouvés dans une zone plus primitive chez les reptiles, le pallium dorso-ventriculaire.

La question de savoir quand les différents types de sommeil sont apparus dans l'évolution reste un mystère. Certains scientifiques les avaient associés aux animaux à sang chaud.

Cette nouvelle découverte suggère que ces traits pourraient avoir émergé bien plus tôt que l'on pensait chez des ancêtres communs des vertébrés terrestres, mammifères, oiseaux et reptiles, concluent les chercheurs. Soit de petits animaux terrestres ressemblant à des lézards et qui vivaient il y a plus de 300 millions d'années.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.