Hassan Rohani craint l'installation de « gouvernements terroristes »

Hassan Rohani craint l'installation de

Photo: Keystone

Le président iranien Hassan Rohani a rencontré samedi à Téhéran la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini. Il a mis en garde contre l'installation de 'gouvernements et entités terroristes' au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

'Les actions terroristes en Syrie et en Irak sont une menace sérieuse pour le monde', a déclaré M. Rohani, selon le site de la présidence iranienne. 'S'il n'y pas une lutte sérieuse contre le terrorisme dans la région, on verra dans le futur plusieurs gouvernements et entités terroristes' au Moyen-Orient et en Afrique du Nord', a-t-il poursuivi.

En visite à Téhéran, Mme Mogherini a rencontré le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, et le président Rohani, pour des 'discussions à haut niveau' sur la crise syrienne. Elle doit se rendre ensuite en Arabie saoudite, le grand rival régional de l'Iran.

M. Rohani a demandé à l'Union européenne (UE) de faire 'pression sur les soutiens régionaux des terroristes pour stopper les aides' qu'ils reçoivent.

Coopération nécessaire

L'Iran soutient financièrement et militairement le gouvernement syrien pour lutter contre les groupes rebelles et djihadistes. Il accuse régulièrement l'Arabie saoudite et la Turquie d'aider les groupes rebelles armés en Syrie, que son allié de Damas qualifie de 'terroristes'.

L'Iran chiite soutient aussi l'Irak, dont la population est également majoritairement chiite, dans sa lutte contre les djihadistes sunnites du groupe Etat islamique (EI).

Le président iranien a également insisté sur 'la nécessité de la coopération entre l'UE et l'Iran pour régler les problèmes de la région et y instaurer la sécurité'.

'La lutte contre le terrorisme en Syrie et en Irak est la priorité', a-t-il insisté en précisant qu'il fallait 'préserver l'intégrité territoriale' de ces deux pays. 'L'avenir de la Syrie sera assuré seulement par le vote des Syriens', a-t-il ajouté.

Selon le site de la présidence iranienne, Mme Mogherini a elle 'insisté sur la nécessité de lutter contre les groupes terroristes, notamment Daech (acronyme arabe du groupe Etat islamique) et Al-Nosra (ex-branche syrienne d'Al-Qaïda), qui sont une menace pour le monde'. Elle a également ajouté que 'l'UE a besoin de la coopération de l'Iran, puissance clé pour régler les problèmes de la région'.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.