Gigantesque feu d'artifice pour accueillir 2016 à Sydney

Nouvel An sous haute sécurité dans le monde, incendie à Dubaï

Photo: Keystone

Les célébrations du Nouvel An, marquées partout dans le monde par des festivités sous haute sécurité face aux risques d'attentats, ont été momentanément éclipsées à Dubaï. Un gigantesque et spectaculaire incendie s'est déclenché dans un grand hôtel de luxe du centre.

L'hôtel Address Downtown, qui a été parcouru dans la soirée par d'immenses flammes, est situé près de la plus haute tour du monde, Burj Khalifa, où s'étaient rassemblés des milliers de spectateurs dont de nombreux touristes étrangers.

Les autorités ont immédiatement annoncé que les feux d'artifice étaient maintenus, et le plus spectaculaire a été tiré depuis Burj Khalifa, qui culmine à 828 mètres, alors même que le sinistre était toujours en cours.

L'incendie, dont l'origine n'avait pu être déterminée dans l'immédiat, a fait 16 blessés, selon un premier bilan officiel, dont 14 légèrement.

Sydney a ouvert les feux

Sydney, décalage horaire oblige, avait ouvert la série des feux d'artifice marquant le passage à l'an 2016 avec un spectacle géant au-dessus de l'Opéra et pas moins de sept tonnes d'engins pyrotechniques.

A Hong Kong, des dizaines de milliers de personnes s'étaient rassemblées de part et d'autre de l'emblématique Victoria Harbour pour assister à un somptueux feu d'artifice.

En Europe, un maximum de précautions ont été prises pour faire face à tout risque d'attentat, et les festivités ont même été purement et simplement annulées à Bruxelles.

France encore sous le choc

La France, encore sous le choc des attentats du 13 novembre (130 morts) avait prévu un déploiement massif de plus de 100'000 policiers et gendarmes à travers le pays. La traditionnelle célébration du Nouvel An a été maintenue sur les Champs-Elysées, mais sous le signe de la sobriété, sans le traditionnel feu d'artifice.

Un peu partout dans le monde, le passage en 2016 s'accompagne également de mesures de sécurité drastiques. En Turquie, où un attentat-suicide aurait été déjoué à Ankara, les forces de l'ordre ont été placées en alerte maximale.

A Madrid, la police a prévu de limiter à 25'000 le nombre de personnes autorisées à aller sur la célèbre Puerta del Sol. A Moscou, l'emblématique Place Rouge, lieu de rassemblement pour le Nouvel An, devait être cette année pour la première fois fermée au public au moment du réveillon, là encore en raison de craintes d'attentats.

Berlin, Le Caire

Après l'Asie et le Proche-Orient, des foules devaient encore descendre dans les rues en Afrique, en Europe et finalement en Amérique, pour célébrer les douze coups de minuit. A Berlin, un million de personnes étaient attendues porte de Brandebourg pour une grande fête de rue.

A New York, un million de personnes étaient attendues, avec un important dispositif de sécurité, sur Times Square.

Le ministère américain de la Justice a annoncé qu'un jeune homme de 25 ans avait été inculpé pour un projet d'attaque au nom du groupe Etat islamique. Il visait apparemment un restaurant de Rochester, dans l'Etat de New York (nord-est) au moment du réveillon de la Saint-Sylvestre. Le jeune homme souffrirait de troubles mentaux, selon le ministère.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.