France: obsèques sous haute sécurité du père Jacques Hamel à Rouen

France: obsèques sous haute sécurité du père Jacques Hamel à Rouen

Photo: Keystone

Quelque 2000 personnes se sont réunies mardi à la cathédrale de Rouen pour rendre hommage au père Jacques Hamel, égorgé dans son église en Normandie. Des obsèques solennelles entourées d'un dispositif de très haute sécurité.

Le cercueil de Jacques Hamel a été accompagné jusque devant l'autel par une longue procession de prêtres et de séminaristes revêtus de leur aube blanche et d'une étole mauve, couleur du deuil. Il a ensuite été posé à même le sol et encadré par quatre grands cierges blancs.

Des représentants des confessions protestante, juive et musulmane se trouvaient dans l'assistance. Le gouvernement était quant à lui représenté par le ministre de l'Intérieur et des Cultes Bernard Cazeneuve.

Vivre ensemble

Dans son homélie, l'archevêque de Rouen Mgr Dominique Lebrun s'est adressé à ceux qui sont tentés par le djihad. 'Vous que la violence diabolique tourmente, vous que la folie meurtrière démoniaque entraîne à tuer (...) priez Dieu de vous libérer de l'emprise du démon. Nous prions pour vous, nous prions Jésus qui guérissait ceux qui étaient sous le pouvoir du mal'. Et d'ajouter: 'Nous sommes blessés, atterrés, mais pas anéantis'.

Un point de vue partagé par des fidèles. 'Un prêtre a été tué par des terroristes, il faut montrer sa présence pour dire non', souligne Jean-François, retraité militaire, 72 ans, qui préfère taire son nom. Venir, 'c'était un devoir. On est là pour le bon vivre ensemble', témoigne Hassan Houays, musulman et professeur de mathématiques à Saint-Etienne-du-Rouvray.

Ceux qui n'avaient pas pu pénétrer à l'intérieur de la cathédrale gothique ont pu suivre l'hommage rendu au père Hamel à l'extérieur, grâce à un écran géant. Et ce malgré la pluie.

Les conditions de sécurité autour de la cathédrale ont été renforcées pour cette cérémonie. Vingt camions des forces de l'ordre pouvaient être ainsi dénombrés et toutes les personnes entrant dans l'édifice religieux ont dû se plier à des fouilles.

Rite de réparation

Le père Hamel, originaire du nord de la France, ne sera pas inhumé à Rouen. Il sera mis en terre en un lieu que la famille veut garder secret et dans la plus stricte intimité familiale, selon ses proches.

L'église théâtre du sordide assassinat restera quant à elle fermée pour plusieurs semaines, a fait savoir le diocèse. Un 'rite pénitentiel de réparation' sera nécessaire avant sa réouverture.

Ces obsèques se déroulaient deux jours après que des centaines de musulmans sont allés prier dans les églises de France aux côtés des catholiques pour la messe dominicale, en signe de 'solidarité' et d''espérance'. Le pape François, évoquant dimanche cet attentat, a refusé de faire l'amalgame entre Islam et violences.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.