Forte mobilisation des organisations juives contre l'ONU

Forte mobilisation des organisations juives contre l'ONU

Photo: Keystone

Près d'un millier de manifestants ont apporté lundi à Genève leur soutien à Israël devant le siège de l'ONU. Ils ont dénoncé le 'rapport partial et honteux' de la commission d'enquête sur Gaza dans un rassemblement sans précédent.

La rue devant le Palais des Nations a été fermée à la circulation et un cordon serré des forces de police a entouré la place. Les manifestants étaient venus de toute l'Europe à l'appel d'organisations juives à l'occasion du débat du Conseil des droits de l'homme sur les violations commises l'été dernier à Gaza.

Les orateurs se sont succédé sur une tribune montée devant une pancarte 'Nous défendons les droits de l'homme, nous défendons Israël'. La foule a scandé après un colonel israélien: 'Le Conseil des droits de l'homme est une arme dans l'arsenal du Hamas'.

Au nom de la communauté juive de Suisse, Anne Weill-Lévy a exprimé sa solidarité avec l'Etat d'Israël, 'seule démocratie au Proche-orient, seul pays où juifs, musulmans et chrétiens peuvent pratiquer leur religion, seul pays où la presse est libre'. Le grand rabbin de la communauté israélite de Genève Izhak Dayan est venu exprimer son soutien.

Un organe partial

'Ce n'est pas le Conseil des droits de l'homme, c'est le Conseil palestinien des droits de l'homme', a déclaré l'ambassadeur israélien à l'ONU Eviatar Manor devant la presse, en dehors de la salle du Conseil des droits de l'homme.

Il a fustigé un organe partial qui a adopté 61 résolutions contre Israël et seulement 55 résolutions condamnant d'autres pays, a organisé sept sessions spéciales consacrées à l'Etat hébreu sur 17, créé six commissions d'enquête concernant Israël, soit autant que sur tous les autres pays. Il a également dénoncé le fait qu'Israël est le seul pays auquel un débat est consacré à chaque session du Conseil.

L'ambassadeur a boycotté le débat dans la salle. Il a néanmoins affirmé aux journalistes que les autorités israéliennes étudieront le contenu du rapport et 'l'utiliseront comme source d'information pour leurs propres investigations'. Le rapport dénonce à la fois les crimes de guerre commis par le Hamas et par l'Etat hébreu.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.