Fin du 2e round des discussions entre Libyens à Genève

Fin du 2e round des discussions entre Libyens à Genève

Photo: Keystone

Le second round du dialogue entre Libyens sur l'avenir politique du pays a pris fin mardi à Genève. Les participants ont discuté pendant deux jours de la formation d'un gouvernement d'unité nationale. A Tripoli, un hôtel international a été pris pour cible.

Trois des 17 participants à ce dialogue placé sous l'égide de l'ONU vont rester à Genève pour participer mercredi à une table ronde regroupant des représentants des municipalités pour discuter de mesures de confiance, également au Palais des Nations, a indiqué à l'ats un diplomate.

Le processus politique devrait ensuite être élargi aux dirigeants des groupes armés à la fin de la semaine. Cette rencontre pourrait avoir lieu soit à Genève, soit en Libye, selon ce diplomate.

Dans un communiqué, le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU et chef de la Mission d'appui des Nations unies en Libye (Minul), Bernardino Leon, avait affirmé, à l'issue des deux premières sessions lundi, que les discussions se déroulent dans un esprit positif.

'Je suis confiant que les Libyens qui participent au dialogue et, je l'espère, ceux qui s'y joindront ont une ferme volonté de parvenir à un accord, de pacifier le pays et de surmonter la crise', avait déclaré M. Leon.

Esprit constructif

'Il y a un esprit très constructif, de très bonnes idées autour de la table. Tout est positif', avait-il ajouté. Un premier round avait eu lieu les 14 et 15 janvier à Genève.

Le gouvernement internationalement reconnu et certains de ses opposants étaient présents. Toutefois le gouvernement rival de Tripoli a refusé de se rendre en Suisse.

Le Congrès général national (CGN), concurrent du parlement légitimement élu qui a trouvé refuge à Tobrouk, dans l'est du pays, n'avait déjà pas participé au premier round à Genève. Il voulait que le processus se poursuive sur sol libyen, dans l'oasis de Ghat, dans le sud du pays. Mais la porte reste ouverte, a souligné l'ONU.

Regain de tension sur le terrain

Pendant ce temps, la situation sur le terrain a été marquée mardi par un regain de tension. Des hommes armés ont pris d'assaut un hôtel de Tripoli, après avoir fait exploser une voiture piégée devant l'établissement encerclé par les forces de sécurité. Bilan: au moins 9 morts. L'attaque a été revendiquée par l'Etat islamique.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.