Elizabeth II entame sa cinquième visite en Allemagne

Elizabeth II entame sa cinquième visite en Allemagne

Photo: Keystone

La reine d'Angleterre Elizabeth II a entamé mardi soir une visite de quatre jours en Allemagne, la cinquième de son règne. Ce déplacement a lieu au moment où le Royaume-Uni recherche l'appui de Berlin pour réformer l'Union européenne.

L'avion transportant la reine et son mari, le prince Philip, s'est posé à 19h00 à l'aéroport de Tegel, dans la capitale allemande.

Mercredi, le couple royal sera reçu par le président Joachim Gauck avec les honneurs militaires. Puis il se rendra à la chancellerie à bord d'un bateau sur la Spree, la rivière qui traverse Berlin, pour un entretien avec Angela Merkel.

Visite de Bergen-Belsen

La souveraine britannique, 89 ans, et le prince Philip, 94 ans, visiteront vendredi l'ancien camp de concentration de Bergen-Belsen, dans le nord du pays. Ils y rencontreront, en petit comité et loin des regards de la presse, des survivants et des libérateurs du camp.

Quelque 20'000 prisonniers de guerre soviétiques ont péri à Bergen-Belsen à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Des dizaines de milliers d'autres personnes y ont trouvé la mort, dont de nombreux déportés transférés d'Auschwitz, Buchenwald, Ravensbrück ou Mauthausen devant l'avancée des armées alliées.

Parmi ces victimes des dernières heures de la guerre figure l'adolescente allemande juive Anne Frank, arrêtée à Amsterdam et morte du typhus peu avant la libération de Bergen-Belsen par les troupes britanniques, en avril 1945.

Selfie interdit

La visite d'Elizabeth II a mis en ébullition la presse allemande. Elle a révisé pour l'occasion l'étiquette royale et rappelait mercredi à ses lecteurs la manière de saluer la reine et la stricte interdiction de la solliciter pour un selfie.

Même le contenu de son célèbre sac à main était l'objet d'intenses spéculations. Dans un registre plus politique, le quotidien populaire Bild choisissait de voir dans la venue du couple royal 'l'arme secrète de la diplomatie britannique pour bousculer l'idylle franco-allemande'.

Intérêts politiques

Le séjour d'Elizabeth et du prince Philip coïncide en effet avec les efforts du Premier ministre britannique David Cameron pour obtenir le soutien de Berlin à son programme de réformes structurelles pour l'Union européenne.

M. Cameron doit d'ailleurs rencontrer Mme Merkel mercredi, quelques heures après la reine et à la veille d'un sommet européen jeudi et vendredi à Bruxelles.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.