Donald Trump et Hillary Clinton partout dans la presse américaine

Donald Trump et Hillary Clinton partout dans la presse américaine

Photo: Keystone

'Super Trump Day', raz de marée, domination, large victoire, grand favori: Donald Trump était à la fête dans la plupart des médias américains après ses excellents résultats au 'Super Mardi'. Le magnat de l'immobilier partage l'espace médiatique avec Hillary Clinton.

Pour de nombreux médias américains, le verdict du 'Super Mardi' est clair: Donald Trump et Hillary Clinton sont les deux grands vainqueurs de la soirée, Ted Cruz s'en sort très bien et vole la vedette à Marco Rubio, ce dernier étant le grand perdant de la soirée avec un seul Etat de remporté. L'autre perdant du 'Super Tuesday': Bernie Sanders, qui montre ses premières limites, selon certains commentateurs.

Vraiment un super mardi pour Trump et Clinton

Le Miami Herald résumait très simplement et littéralement la soirée: 'C'est un super mardi pour Clinton et Trump'. Même jeu de mots pour The Atlantic: 'Trump's Super Tuesday'.

La plupart des journaux américains titraient évidemment sur les 'grandes victoires' des deux candidats démocrate et républicain, plus que jamais favoris. A l'instar du Time Magazine, deux mots reviennent aussi très souvent: 'Big Win' pour Trump et Clinton.

'Trump et Clinton cimentent leur statut de favoris' pour la course à la Maison Blanche, écrit le quotidien politique de Washington 'The Hill'. Pour le quotidien USA Today, 'Donald Trump peut désormais avoir le regard tourné vers novembre'.

Le cauchemar républicain

Plusieurs médias comme le New York Times observent les complications à venir au sein du Parti républicain. 'La division risque de se transformer en gouffre', note le grand quotidien de la côte est.

Le Washington Post abonde dans le même sens: c'est un 'Super mardi' cauchemardesque pour le Parti républicain'. Il sera désormais difficile pour l'establishment républicain de stopper M. Trump, estime le grand quotidien de la capitale.

Le site politique spécialisé Politco en rajoute une couche: 'Le jour où le Parti républicain a scellé sa rupture'. Et The New Yorker analyse déjà le problème pour le Grand Old Party (GOP): 'Trump risque d'avoir plus de succès à unifier le parti démocrate contre lui que de fédérer le parti républicain derrière lui'.

The Boston Globe suggère au GOP 'de se confronter désormais à ce cauchemar Trump'. Il est temps que les élites du parti dévoilent leurs cartes, leur stratégie: soutenir ou non l'homme d'affaires milliardaire.

Presse conservatrice inquiète

Le journal ultra conservateur National Review estimait pour sa part que 'Donald Trump était le meilleur espoir pour Hillary Clinton'. Quant au magazine néoconservateur The Weekly Standard, il soulignait la 'grande nuit pour Ted Cruz'. Plusieurs médias conservateurs jugeaient aussi le sénateur du Texas comme le dernier espoir de barrer la route à Donald Trump.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.