Dix morts dans les combats pour le contrôle de Taëz au Yémen

Dix morts dans les combats pour le contrôle de Taëz au Yémen

Photo: Keystone

Au moins dix combattants ont été tués jeudi dans des affrontements entre rebelles chiites houthis et forces progouvernementales yéménites, selon des sources militaires. La coalition tente de reprendre la province stratégique de Taëz, dans le sud-ouest du pays.

Huit rebelles et deux combattants loyalistes ont trouvé la mort dans ces combats au sud de Rahida, deuxième grande ville de la province, ont précisé ces sources. La coalition arabe sous commandement saoudien a lancé mercredi soir une dizaine de raids aériens à Rahida et ses alentours, touchant des barrages et des sites militaires tenus par les rebelles. Plusieurs d'entre eux ont péri, ont ajouté ces sources, mais sans être en mesure de fournir de bilan précis.

Lundi, les forces progouvernementales, appuyées par des unités de la coalition arabe, ont lancé une vaste offensive pour tenter de reconquérir la province, en grande partie contrôlée par les rebelles qui y imposent un siège aux 700'000 habitants de son chef-lieu éponyme.

S'étendant jusqu'au détroit stratégique de Bab Al-Mandeb, qui commande l'entrée à la mer Rouge, la province de Taëz est considérée par des experts comme 'la clef pour la libération des autres provinces' du centre et du nord, dont la capitale Sanaa, qui sont aux mains des rebelles. Sa reconquête aiderait aussi les forces loyalistes à mieux sécuriser les cinq provinces du sud, dont celles d'Aden, reprises cet été aux insurgés.

Téhéran fait pression

Le président Abd Rabbo Mansour Hadi est rentré cette semaine à Aden de son exil en Arabie saoudite, pour superviser l'offensive de Taëz où ses partisans ont pu reprendre, selon des sources militaires loyalistes, la localité de Waziaa, au sud-ouest de la ville de Taëz.

Après la reprise cet été des provinces du sud, les forces loyalistes ont ouvert en septembre un front dans la province de Marib (centre), où ils continuent de se battre contre les Houthis et leurs alliés, des militaires restés fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh.

Jeudi, des centaines de combattants, équipés de dizaines de véhicules militaires arrivés récemment d'Arabie saoudite, ont été déployés dans la province de Marib, a indiqué un officier loyaliste. Les partisans de M. Hadi contrôlent la ville de Marib, située à 140 km à l'est de Sanaa, mais n'ont pas réussi jusqu'ici à reprendre l'ensemble de la province, riche en pétrole.

L'envoi de renforts à Marib intervient alors que l'Iran chiite, rival régional de l'Arabie saoudite sunnite, a appelé jeudi toutes les parties au conflit au Yémen à participer aux pourparlers de paix proposés par l'ONU, avant d'accuser l'Arabie saoudite de faire monter les tensions.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.