Des avions de transport militaire russes ont atterri en Syrie

Syrie: des conseillers militaires russes présents, selon Moscou

Photo: Keystone

Au moins trois avions de transport militaire russes ont atterri en Syrie ces derniers jours, selon des responsables américains. Moscou confirme juste la présence de conseillers militaires, alors que Washington s'inquiète d'un éventuel engagement militaire russe.

Deux des avions sont des avions-cargos géants Antonov 124 Condor, et le troisième est un avion de transport de passagers, affirment ces sources. Selon l'une d'elles, les appareils ont atterri sur un aéroport de la région de Lattaquié, un fief du régime du président Bachar Al-Assad situé dans le nord-ouest du pays.

Les Russes ont également installé à cet endroit des bâtiments provisoires, pouvant abriter 'des centaines de personnes', et de l'équipement d'aéroport. 'Tout cela suggère l'installation d'une base aérienne avancée', a poursuivi cette source, en précisant qu'elle n'avait 'pas d'informations' sur la présence éventuelle d'armes russes sur place.

Des experts militaires russes sont présents en Syrie, a simplement annoncé mercredi le ministère russe des Affaires étrangères, confirmant toutefois leur présence sur le terrain après des semaines de spéculations. Ces experts sont présents sur le terrain pour fournir des conseils sur l'utilisation d'armes livrées à la Syrie par Moscou, a déclaré une porte-parole du ministère.

Moscou pourrait prendre d'autres mesures si elles s'avéraient nécessaires pour combattre le terrorisme, a-t-elle ajouté.

Craintes 'd'escalade'

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a appelé samedi son homologue russe Sergueï Lavrov pour lui exprimer ses craintes d'un risque 'd'escalade' du conflit, si Moscou s'engageait militairement aux côtés du régime de Bachar Al-Assad, selon le département d'Etat.

Le régime de Damas a lui démenti la présence de troupes ou d'activités militaires russes sur le sol syrien, après les inquiétudes américaines sur un éventuel engagement de Moscou dans le pays en guerre.

La Russie a indiqué lundi de son côté que 'la partie russe n'avait jamais caché livrer des équipements militaires aux autorités syriennes pour lutter contre le terrorisme', mais n'a pas voulu donner de détails sur l'engagement de Moscou en faveur du régime de Damas.

La Bulgarie a annoncé mercredi qu'elle était prête à laisser des avions russes se dirigeant vers la Syrie traverser son espace aérien à condition que Moscou accepte l'inspection de leur cargaison. La Grèce et l'Iran ont eux donné leur assentiment, ont rapporté des agences de presse russes.

Al-Qaïda capture une base du régime

Par ailleurs, les djihadistes d'Al-Qaïda en Syrie et leurs alliés islamistes ont capturé mercredi l'aéroport d'Abou Douhour, dernière base militaire du régime de Bachar al-Assad dans la province d'Idleb (nord-ouest) après un siège de deux ans, a rapporté une ONG.

'Après une violente attaque qui dure depuis lundi, le Front Al-Nosra et des factions islamistes ont pris ce matin l'aéroport militaire d'Abou Douhour', selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Les combattants ont réussi à s'introduire dans la base mardi soir en profitant de la tempête de sable qui frappe le Proche-Orient depuis la veille, a indiqué le directeur de l'OSDH.

'L'armée n'est désormais plus présente dans la province d'Idleb', a-t-il souligné en précisant que les soldats qui défendaient l'aéroport se sont repliés vers la province d'Alep, plus à l'est.

Depuis fin mars, l'armée syrienne subit revers après revers, notamment dans la province d'Idleb. C'est à partir de là que, depuis fin juillet, les jihadistes et leurs alliés ont pu avancer plus au sud et lancer une offensive qui menace la province de Lattaquié (ouest), un des principaux fiefs du régime.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.