Démission d'un policier violent envers de jeunes Noirs au Texas

Démission d'un policier violent envers de jeunes Noirs au Texas

Photo: Keystone

Un policier américain a dû démissionner après avoir sorti son arme contre de jeunes noirs ayant investi sans autorisation une piscine privée de McKinney, au Texas. La vidéo de l'incident est devenue virale sur Internet.

Elle a relancé la polémique sur l'usage excessif de la force par des policiers blancs aux Etats-Unis à l'égard des Noirs. Le policier mis en cause a été suspendu de ses fonctions dimanche. Il a finalement démissionné mardi après le scandale suscité par la violence des images de la vidéo.

Le chef de la police locale, Greg Conley, a qualifié d''indéfendable' le comportement de ce policier. 'Nous sommes tenus à des standards élevés pour les actions que nous effectuons dans le cadre de notre travail', a-t-il souligné lors d'une conférence de presse.

La police est intervenue vendredi en fin de journée après avoir été informée de troubles dans une piscine privée de cette ville située à 65 kilomètres de Dallas. Un groupe de jeunes qui n'était pas invité à une fête s'y était imposé et refusait de partir. Plusieurs unités de la police ont évacué les adolescents mais l'interpellation a mal tourné.

Jeune fille malmenée

Dans une vidéo filmée par un des jeunes, on voit une adolescente noire invectiver un policier, lequel hurle des obscénités à l'adresse d'une dizaine d'adolescents à proximité, tout en malmenant la jeune fille pour l'obliger à s'allonger au sol. Le groupe d'adolescents les entoure et tente d'intervenir.

C'est à ce moment qu'il sort son arme et une seconde après, deux autres agents se précipitent pour disperser l'attroupement. Le policier pointe très brièvement deux jeunes garçons qui prennent la fuite.

Enquête ouverte

'J'avais douze policiers sur place et onze d'entre eux se sont comportés comme le veut leur formation', a assuré le chef de la police. 'Comme la vidéo le montre, (l'autre) était incontrôlable pendant l'incident'.

Les autorités ont lancé une enquête après la diffusion de la vidéo, qui a été largement diffusée par les médias américains. 'Les actions d'une personne ne définissent pas notre communauté dans son ensemble', a affirmé mardi le maire de la ville Brian Loughmiller, lors d'une conférence de presse commune avec M. Conley.

Tensions raciales

Un peu plus tôt, l'avocate du policier, Jane Bishkin, avait indiqué que son client avait démissionn. Décision prise 'après une rencontre avec le service des affaires internes concernant les éventuels chefs d'accusation qui pourraient être émis contre lui'.

Plusieurs cas de violences policières et bavures ayant entraîné la mort d'hommes noirs non armés depuis l'été dernier ont ravivé les tensions raciales aux Etats-Unis. Elles ont provoqué de nombreuses manifestations qui ont parfois dégénéré en émeutes.

Des émeutes

En avril, la mort d'un jeune Noir à Baltimore (Maryland) après son arrestation par la police avait suscité plusieurs protestations, dont une a tourné en émeute. Après plusieurs jours de couvre-feu nocturne, la ville a retrouvé son calme.

L'été passé, en août la mort à Ferguson (Missouri) d'un jeune noir non armé, tué par un policier blanc, avait provoqué des manifestations virant parfois à l'émeute dans tout le pays.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.