Cinq militaires tués dans une avalanche en Savoie

Cinq militaires tués dans une avalanche en Savoie

Photo: Keystone

Cinq militaires ont perdu la vie lundi dans une avalanche qui s'est déclenchée en début d'après-midi sur le domaine de Valfréjus, en Savoie, a annoncé la préfecture. Six ont été blessés, dont deux se trouvent en état d'hypothermie.

Onze skieurs ont été emportés au total sur un groupe d'une cinquantaine de militaires de la Légion étrangère qui s'entraînait hors piste. Sur les deux qui se trouvaient en état d'hypothermie, un ayant été hospitalisé à Grenoble en urgence absolue. Les quatre autres blessés sont légèrement atteints.

L'avalanche est partie vers 13h50 au col du petit Argentier, dans un secteur entre 2350 et 2600 mètres d'altitude. Selon l'Association nationale pour l'étude de la neige et des avalanches (Anena), les militaires ont probablement été victimes d'une plaque à vent.

Trois hélicoptères ont été engagés dans les recherches, menées par les secouristes d'une unité de police spécialisée dans les secours en montagne. Cinq maîtres-chiens trois médecins étaient aussi présents sur place.

Enquête ouverte

Dans un communiqué, le président français François Hollande a 'exprimé la solidarité de la Nation', tandis que le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a déclaré dans un discours public: 'c'est l'ensemble de la Défense qui est touché (...) et, au-delà, notre pays qui est en deuil'. M. Le Drian devait se rendre mardi matin sur les lieux du drame.

La justice française a ouvert une enquête, selon une source judiciaire. Elle doit déterminer les circonstances de l'accident avant un éventuel transfert du dossier à un parquet à compétence militaire, si des éléments venaient étayer la piste de l'homicide involontaire.

Risque de 3 sur 5

Ce nouveau drame de la montagne intervient alors que le risque d'avalanche était de trois sur une échelle de cinq dans le massif des Cerces, proche de la frontière italienne.

Les militaires concernés sont rattachés à la Brigade alpine. Ils interviennent en montagne, tous leurs membres ont donc des brevets d'alpinistes et de skieurs militaires.

Ce régiment avait déjà été endeuillé en février 2012 dans les Alpes dans les mêmes circonstances. Une avalanche y avait emporté cinq légionnaires, dont un était décédé.

Mercredi, trois personnes, deux élèves de 16 ans d'un lycée de Lyon et un skieur ukrainien de 56 ans, avaient trouvé la mort dans une avalanche sur une piste fermée de la station des Deux Alpes. Âgé de 47 ans, un professeur qui encadrait les lycéens a été inculpé samedi pour homicides involontaires.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.