Chine: décès d'un évêque catholique emprisonné plus de 50 ans

Chine: décès d'un évêque catholique emprisonné plus de 50 ans

Photo: Keystone

L'évêque catholique chinois Shi Enxiang, emprisonné plus de 50 ans pour sa fidélité au Vatican, est décédé à l'âge de 93 ans. Sa famille a été informée de sa mort par les autorités locales, mais n'a toujours pas récupéré sa dépouille et souhaite lui organiser des obsèques publiques, a-t-on appris auprès de ses proches.

La mort du plus vieil évêque chinois avait été annoncée fin janvier par l'agence catholique UCA news, citant une source dans sa famille. L'information n'a toutefois toujours reçu aucune confirmation officielle des autorités.

'Le chef du village est venu demander si la dépouille de mon oncle était arrivée. On lui a demandé s'il était vivant. Il a dit 'non, il est mort, il est probablement mort'', a déclaré à l'AFP Shi Wanke, le neveu de l'ecclésiastique, dans son village d'origine, Shizhuang, à une centaine de kilomètres au sud-est de Pékin.

Le chef du village était déjà venu par deux fois s'enquérir de l'arrivée chez eux du corps de l'évêque, la première fois en janvier avant l'annonce de son décès par UCA.

Au secret depuis 2001

Disparu en 2001 à Pékin et maintenu depuis au secret, Mgr Shi aurait eu 94 ans en février, dont plus de cinquante années passées entre prisons, camps de travail ou assignation à résidence. Ordonné prêtre en 1947, deux ans avant l'arrivée des communistes au pouvoir, il a toujours refusé d'adhérer à l'Association patriotique des catholiques chinois, créée par le régime et qui ne reconnaît pas le Saint-Siège.

Sans nouvelles de leur aïeul depuis 2001, la famille, rassemblée pour le Nouvel An lunaire à Shizhuang, s'est montrée déterminée à lui organiser des obsèques: 'S'il est mort, nous voulons au moins recevoir le corps, pour organiser un enterrement religieux', a affirmé Shi Chunyan, 42 ans, petite-nièce de l'évêque.

Après que la rumeur du décès se soit répandue, les autorités locales ont tenté un temps d'étouffer l'affaire. 'Ils (les autorités du district) nous ont dit que c'était une fausse nouvelle, propagée par quelqu'un qui avait trop bu', se souvient Shi Wanke.

La consécration des évêques est une pomme de discorde dans les relations entre la Chine et le Vatican, la Chine refusant l'autorité du pape qu'elle considère comme une ingérence étrangère.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.