Cessez-le-feu prévu en Syrie dès le samedi 27 février

Cessez-le-feu prévu en Syrie à partir du samedi 27 février

Photo: Keystone

Un accord de cessez-le-feu entrera en vigueur en Syrie le samedi 27 février à 00h00 heure de Damas (03h00 en Suisse). L'annonce figure dans un communiqué des Etats-Unis et de la Russie diffusé par le Département d'Etat à Washington.

Cette interruption des hostilités ne concernera toutefois pas le groupe djihadiste Etat islamique (EI) et le Front Al-Nosra, branche d'Al-Qaïda en Syrie, précise le communiqué.

'La cessation des hostilités s'appliquera aux parties prenantes au conflit syrien qui ont indiqué qu'elles respecteront et appliqueront les termes' de l'accord, ajoute ce document. Ces parties ont jusqu'au 26 février 12h00 locales (15h00 en Suisse) pour faire part, aux Etats-Unis ou à la Russie, de leur adhésion à cet accord.

Moscou et Washington co-président le Groupe international de soutien à la Syrie (ISSG). Celui-ci comprend 17 pays membres.

Les opérations militaires, notamment les frappes aériennes menées par l'aviation syrienne, la Russie et la coalition internationale conduite par les Etats-Unis, se poursuivront donc contre l'EI, le Front al Nosra et les autres groupes 'terroristes', ajoutent Russes et Américains.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a appelé toutes les parties à accepter ce plan qui, a-t-il dit, permettra d'acheminer une aide humanitaire en Syrie et facilitera une transition politique dans ce pays.

Deux semaines

L'opposant syrien Khaled Khoja, membre du Haut Conseil pour les négociations (HCN) et président de la Coalition nationale syrienne (CNS), a déclaré que cette trêve serait au départ applicable deux semaines, avec possibilité de la reconduire.

'La durée de la trêve proposée est de deux semaines mais elle pourra être reconduite indéfiniment avec l'accord des parties', a-t-il dit sur la chaîne de télévision Al Arabiya.

'Un premier pas'

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a salué cette initiative et demandé aux belligérants d'en respecter les modalités. 'C'est un premier pas vers un cessez-le-feu plus durable', a déclaré son porte-parole, Stéphane Dujarric.

'Il reste beaucoup de travail à faire pour assurer l'entrée en vigueur (de ce cessez-le-feu). La communauté internationale, le GISS (Groupe international de soutien à la Syrie) et les parties syriennes doivent rester fermes dans leur résolution', a-t-il ajouté.

Les services du médiateur onusien Staffan de Mistura 'sont prêts à soutenir la mise en place de l'accord, à la fois à Damas et à Genève', a souligné M. Ban.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.