Ban Ki-moon demande une pause humanitaire

Ban Ki-moon demande une pause humanitaire

Photo: Keystone

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a présenté lundi à Genève un plan en trois points pour tenter de mettre fin au conflit au Yémen. Il a demandé aux belligérants de respecter une pause humanitaire d'au moins deux semaines.

Le secrétaire général de l'ONU a rencontré la délégation du gouvernement yéménite, arrivée dimanche, ainsi que le groupe des 16, soit les représentants des pays du Golfe et de la région, hormis l'Iran. La délégation des rebelles houthis doit arriver seulement en fin d'après-midi ou en début de soirée à Genève.

S'adressant à la presse avant de quitter la Suisse, Ban Ki-moon a insisté sur le fait que le report du début des consultations séparées avec les deux camps, est 'dû seulement à des questions logistiques'. L'avion des rebelles a dû transiter par Djibouti.

Pause pour le ramadan

Le secrétaire général de l'ONU a demandé aux parties d'adopter un plan en trois points. Premièrement, elles doivent respecter une pause humanitaire, 'd'au moins deux semaines', à la faveur du début du ramadan. Deuxièmement, Ban Ki-moon a demandé aux parties de respecter des cessez-le-feu locaux et de retirer les groupes armés et armes lourdes du centre des villes.

Troisièmement, le secrétaire général de l'ONU a invité les belligérants à s'engager sur la voie d'une transition pacifique. 'J'espère que cette semaine marquera le début de la fin des combats et la voie vers un meilleur futur' pour le Yémen, a dit Ban Ki-moon.

Le conflit a déjà fait plus de 2600 tués, dont la moitié sont des civils, a-t-il rappelé. Plus de 80% de la population a un urgent besoin d'assistance humanitaire.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.