Avalanche en Isère: professeur inculpé d'homicides involontaires

Avalanche en Isère: professeur inculpé d'homicides involontaires

Photo: Keystone

La justice française a mis en examen samedi pour 'homicides involontaires' le professeur qui encadrait des adolescents pris dans une avalanche mortelle mercredi en Isère, a annoncé le parquet de Grenoble. Selon son avocate, l'homme a reconnu sa responsabilité.

'Il n'est pas dans le déni. Il ne s'est pas rendu compte du danger, car beaucoup de monde avait emprunté cette piste depuis deux jours', a déclaré à l'AFP son avocate, Bénédicte Tarayre. Il a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d'exercer son métier.

Le professeur, âgé de 47 ans, a été lui-même grièvement blessé dans l'avalanche et était toujours hospitalisé à l'hôpital de Grenoble samedi. Le procureur, le juge d'instruction et une greffière se sont rendus à son chevet pour lui signifier son inculpation.

Traitement psychiatrique

L'enseignant 'est choqué, il est dépité', a souligné son avocate, précisant que 'son état physique et psychologique' ne lui permettait pas d'exercer sa profession à court terme.

L'enseignant était sorti en novembre d'un séjour en hôpital psychiatrique et prenait un lourd traitement, notamment des anti-dépresseurs et des stabilisateurs d'humeur, a précisé à l'AFP une source proche de l'enquête. Il a reconnu en garde à vue avoir déjà parcouru la piste noire fermée la veille du drame.

L'instruction devrait se pencher sur les responsabilités de sa hiérarchie et de l'établissement scolaire afin de déterminer s'il avait la capacité d'encadrer un groupe d'élèves lors d'une sortie à ski.

Piste fréquentée

Mercredi, peu avant 16h00, l'enseignant et dix élèves d'un lycée de Lyon ont été emportés par une avalanche sur une piste noire, fermée au public depuis le début de la saison en raison de sa dangerosité. Deux adolescents de 16 ans sont décédés dans l'avalanche, ainsi qu'un skieur ukrainien extérieur au groupe.

Les auditions ont mis en évidence que le groupe s'était déjà aventuré la veille sur cette piste fréquentée par des skieurs malgré sa fermeture. Aucun des skieurs du groupe n'était par ailleurs équipé de détecteur de victimes d'avalanche (DVA).

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.