Attentats de Bruxelles: deux nouvelles inculpations

Attentats de Bruxelles: deux nouvelles inculpations

Photo: Keystone

Le parquet fédéral belge a annoncé mardi l'inculpation de deux nouvelles personnes dans l'enquête sur les attentats du 22 mars à Bruxelles. La justice les soupçonne d'être impliquées dans les attaques qui ont tué 32 personnes dans la capitale belge et européenne.

Les deux hommes sont inculpés 'de participation aux activités d'un groupe terroriste, d'assassinats terroristes et de tentatives d'assassinats terroristes, comme auteur, coauteur ou complice', soupçonnés d'avoir un lien avec une cachette de la cellule djihadiste de Bruxelles.

Le parquet ne précise pas quand les deux suspects ont été appréhendés. Mais la loi belge prévoit généralement qu'un suspect comparaisse devant un juge d'instruction dans les 24 heures suivant son interpellation.

Location de logement

Ils seraient liés à la location d'un logement ayant servi aux attaques dans le métro de Bruxelles et à l'aéroport de Zaventem. Ce logement est situé à Etterbeek, une des communes de l'agglomération bruxelloise.

Un logement avait été perquisitionné samedi après-midi à cette adresse lors d'une opération de grande envergure et en présence massive de forces de l'ordre. Le résultat de l'opération s'était toutefois révélé 'négatif', selon une précédente communication du parquet.

Selon la chaîne RTBF, cette cachette a servi de point de départ le 22 mars à Khalid El Bakraoui, le kamikaze de la station de métro Maelbeek, accompagné d'Osama Krayem, qui a été arrêté et inculpé en fin de semaine.

Les deux frères El Bakraoui ont 'nettoyé' cet appartement dès le lendemain des attaques, a précisé mardi le quotidien La Dernière Heure, selon qui des images de surveillance les montrent en train de 'déménager plusieurs sacs'. Mais le compte n'y serait pas: un sac-à-dos porté par Osama Krayem reste introuvable. Les enquêteurs craignent qu'il soit bourré de TATP, l'explosif très volatile utilisé par les kamikazes de l'Etat islamique (EI).

'L'enquête se poursuit activement, jour et nuit', souligne mardi le parquet dans un communiqué.

Déjà quatre interpellations

Quatre autres suspects ont été interpellés vendredi dernier, parmi lesquels Mohamed Abrini, qui a avoué selon les enquêteurs avoir déposé une bombe à l'aéroport, et Oussama Kraiem, soupçonné d'avoir acheté les sacs ayant servi aux auteurs des attentats de Zaventem et aperçu le 22 mars en compagnie de Khalid el Bakraoui, le kamikaze de Maelbeek.

Mohamed Abrini, qui a reconnu être 'l'homme au chapeau' filmé le 22 mars par les caméras de surveillance de l'aéroport, était également recherché pour son rôle dans les attentats de Paris et Saint-Denis, qui ont fait 130 morts le 13 novembre. Les enquêteurs recherchent toujours un sac que portait M. Kraiem avant l'attentat de la station de Maelbeek et qu'ils soupçonnent fortement de contenir des explosifs, rapportent les médias belges.

Côté politique, la Chambre des députés belge se préparait à mettre sur pied jeudi une commission d'enquête parlementaire sur les attentats du 22 mars et les 'sources' du développement du radicalisme islamiste en Belgique.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.