Attentats: Abdeslam souhaite être remis à la France et « collaborer »

La justice belge a donné son feu vert jeudi à l'extradition vers la France de Salah Abdeslam, a annoncé le parquet fédéral belge. Le suspect-clé des attentats du 13 novembre à Paris est prêt à 'collaborer' avec les autorités françaises, selon son avocat.

'Le transfèrement est autorisé', a écrit le parquet à l'issue d'une audience de la Cour d'appel de Bruxelles. 'Les autorités belges et françaises décideront après concertation des modalités de cette remise', a-t-il précisé.

Un peu plus tôt, l'un des avocats du djihadiste présumé, Cédric Moisse, avait affirmé que 'Salah Abdeslam souhaite être remis aux autorités françaises'. 'Il souhaite collaborer avec les autorités françaises', avait-il ajouté, après un report de l'audience pour permettre au procureur d'aller l'entendre en prison à Bruges.

Le seul survivant des commandos qui ont tué 130 personnes dans la capitale française s'était muré dans le silence dès le lendemain de son arrestation, le 18 mars à Bruxelles, après s'être initialement exprimé.

Salah Abdeslam semble au coeur du réseau du groupe djihadiste Etat islamique (EI) qui a semé la mort à Paris puis Bruxelles. Selon le procureur de Paris, François Molins, il a 'eu un rôle central dans la constitution des commandos du 13 novembre', en participant 'à l'arrivée d'un certain nombre de terroristes en Europe', et 'dans la préparation logistique de ces attentats'.

Nouvelle opération policière

Les enquêteurs belges et français continuent de traquer les filières terroristes dans les deux pays. A Courtrai (nord-ouest de la Belgique), une nouvelle opération policière a été menée conjointement jeudi sur un projet d'attaque déjoué en France.

Interrogé par l'AFP, un porte-parole a affirmé que l'opération n'avait donné lieu 'à aucune interpellation' et que les enquêteurs n'avaient 'trouvé ni explosifs, ni armes'.

L'opération était en lien avec Reda Kriket, un Français de 34 ans inculpé mercredi soir dans son pays pour une 'action terroriste imminente'. Des hommes en lien avec ce dossier sont également écroués aux Pays-Bas et en Belgique.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.