Attentat près du consulat américain d'Erbil et combats vers Ramadi

Attentat près du consulat américain d'Erbil et combats vers Ramadi

Photo: Keystone

Trois personnes ont été tuées vendredi dans un attentat à la voiture piégée près du consulat américain dans la région autonome du Kurdistan irakien. Des combats opposaient les forces de sécurité irakiennes à celles de l'Etat islamique (EI) aux portes de Ramadi.

A Erbil, aucune victime n'est employée de la représentation diplomatique, ont souligné des responsables kurdes et le département d'Etat américain.

L'explosion, qui a également fait cinq blessés, a eu lieu aux environs de 17h40 (16h40 en Suisse) près du consulat à Aïnkawa, ville proche d'Erbil.

A Ramadi, les djihadistes de l'EI sont à 500 m à peine du centre de la ville, a indiqué la police. 'La situation en Anbar est critique', a déclaré un membre du conseil provincial, Sabah Karhout. Deux vice-gouverneurs de la province ont tenu des propos similaires. La coalition internationale emmenée par les Etats-Unis n'effectue pas suffisamment de frappes aériennes pour protéger la ville, indiquent-ils.

Un porte-parole du ministère de la Défense a minimisé la menace pour Ramadi. L'armée va bientôt lancer une contre-offensive pour repousser l'avance de l'EI dans le secteur, a-t-il affirmé.

Familles en fuite

Quelque 9000 personnes ont dû fuir le secteur d'Albu Faraj et se réfugier dans le centre de Ramadi, 'dans des écoles et des mosquées, ou sont parties à Bagdad', a précisé le bureau des Affaires humanitaires des Nations unies (OCHA). Selon lui, pas moins de 4250 familles ont quitté leurs foyers à Ramadi depuis le 8 avril.

Ce jour-là, le Premier ministre Haider al-Abadi avait annoncé que 'la prochaine bataille serait celle de la libération totale' de l'Anbar, province aride traversée par l'Euphrate et qui s'étend du gouvernorat de Bagdad à l'est jusqu'aux frontières syrienne, saoudienne et jordanienne.

L'EI organise des incursions près de Ramadi depuis la semaine dernière, depuis que le gouvernement irakien a annoncé une nouvelle offensive pour reprendre l'Anbar. De grandes parties de cette province qui s'ouvre à l'ouest de Bagdad sont aux mains de l'Etat islamique depuis l'an dernier.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.