Assange accepte d'être entendu par des magistrats suédois à Londres

Le fondateur de Wikileaks Julian Assange va accepter la proposition d'être entendu par des magistrats suédois à l'ambassade d'Équateur à Londres, a affirmé vendredi son avocat suédois. Il a rapporté que son client était 'heureux' de cette avancée dans une enquête pour des viols qu'il a toujours niés.

'Nous coopérerons à l'enquête. Il acceptera', a déclaré à l'AFP cet avocat. 'C'est quelque chose que nous réclamons depuis quatre ans. C'est la route à suivre pour qu'il soit innocenté', avait-il indiqué auparavant, après que le Parquet suédois eut annoncé qu'il souhaitait l'interroger à l'ambassade d'Équateur.

L'avocate d'une des deux plaignantes qui accusent Julian Assange de viol s'est également félicitée de la proposition du Parquet suédois. 'Assange ne s'est pas rendu disponible pour être entendu en Suède (...). C'est pour cela qu'il est nécessaire de changer d'avis sur le lieu de l'audition' et qu'elle ait lieu à Londres, a souligné cette avocate, Elizabeth Fritz.

Quelque 500'000 rapports

L'annonce constitue un revirement de la justice suédoise, parce qu'elle avait opposé jusque-là une fin de non-recevoir à l'Australien, qui plaidait pour cette solution. Julian Assange est réfugié dans l'ambassade d'Equateur depuis juin 2012, échappant à un mandat d'arrêt européen que la Grande-Bretagne compte exécuter dès qu'il posera le pied dehors.

Dans cette affaire qui remonte à 2010, il nie les accusations des deux Suédoises, et affirme craindre que la Suède l'extrade par la suite vers les États-Unis pour son rôle dans la publication par le site internet Wikileaks de 250'000 télégrammes diplomatiques américains et 500'000 rapports militaires classés secrets défense.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.