Angela Merkel promet de réduire le flot de réfugiés

Angela Merkel promet de réduire le flot de réfugiés

Photo: Keystone

La chancelière allemande Angela Merkel a promis lundi devant son parti de 'réduire de manière perceptible' le flot de réfugiés en agissant au niveau européen. Elle a dans le même temps refusé une fermeture des frontières au nom d'un 'impératif humanitaire'.

'Même un pays fort comme l'Allemagne sera dépassé à la longue avec des nombres si élevés de réfugiés', a-t-elle martelé devant son parti, la CDU, réuni en congrès. 'Nous voulons et nous allons réduire le nombre de réfugiés de manière perceptible', a-t-elle ajouté.

Reprenant son slogan 'nous y arriverons', elle a continué de marteler que la solution passe par un accord pour une 'solidarité européenne' et un renforcement des contrôles aux frontières extérieures de l'Europe ainsi qu'un travail avec la Turquie. Elle continue de refuser de plafonner les entrées en Allemagne, une revendication de certains au sein de son propre parti.

S'enfermer n'est pas la solution

'On n'y arrivera pas en s'enfermant. Au 21e siècle, s'enfermer n'est pas la solution', a souligné la chancelière.

Parlant d'un défi 'historique' pour l'Union européenne, elle s'est déclarée sûre que l'Europe 'va réussir ce test' même si la lenteur des avancées et la durée des négociations entre les 28 'peut parfois rendre fou'.

Elle a par ailleurs répété que l'accueil des réfugiés était pour l'Allemagne et l'Europe une obligation, défendant sa décision à la fin de l'été d'ouvrir grand les portes allemandes aux réfugiés. 'Ceci n'était rien de moins qu'un impératif humanitaire', a-t-elle souligné.

Fronde calmée

Les délégués de la CDU doivent adopter dans l'après-midi de lundi un texte sur sa stratégie face à l'afflux migratoire qui résume la position de la chancelière, malgré les nombreux appels de chrétiens-démocrates pour durcir sa politique.

Cette fronde semble cependant avoir été calmée durant le week-end, la direction de la CDU s'étant mise d'accord sur la formule de compromis 'réduire de manière perceptible' l'afflux de réfugiés.

L'Allemagne avait accueilli fin novembre près d'un million de migrants depuis le début de l'année, un palier symbolique qui devrait être franchi avant la fin de l'année.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.