Accord UE-Turquie: renvoi de 49 migrants de Grèce en Turquie

Accord UE-Turquie: renvoi de 49 migrants de Grèce en Turquie

Photo: Keystone

La Grèce a renvoyé mardi en Turquie 49 migrants, a-t-on appris de source policière grecque. Ceci trois semaines après les deux premiers renvois de ce genre opérés dans le cadre de l'accord controversé entre l'Union européenne (UE) et la Turquie,

Ce renvoi a été effectué en trois opérations différentes depuis les îles de Kos, Lesbos et Chios en mer Egée.

Ainsi, depuis Kos, sont partis 18 Bangladais, quatre Pakistanais et neuf ressortissants de Birmanie à destination du port turc de Gulluk. Depuis Lesbos vers le port turc de Dikili ont été renvoyés huit Afghans, quatre Iraniens et un Jordanien et depuis Chios vers Cesme, quatre Afghans et un Iranien.

Comme les 326 migrants déjà renvoyés en Turquie les 4 et 8 avril, ces personnes ont été accompagnées en Turquie par des agents de Frontex, le service de surveillance des frontières extérieures de l'UE. Ils étaient tous arrivés en Grèce après le 20 mars, date de la mise en application de l'accord UE-Turquie, visant à endiguer le flux migratoire vers l'Europe.

Accord critiqué

Athènes avait renvoyé 202 personnes le 4 avril, depuis Lesbos et Chios, et 124 le 8 depuis Lesbos, en majorité des Pakistanais.

L'accord UE-Turquie, qui permet à Athènes le renvoi en Turquie des migrants, y compris des demandeurs d'asile syriens, prévoit en échange que pour chaque réfugié syrien renvoyé en Turquie, un autre sera 'réinstallé' dans un pays européen, dans la limite de 72'000 places.

De nombreuses ONG des droits de l'Homme critiquent cet accord. Amnesty International estime que la Turquie n'est pas un 'pays sûr' pour les réfugiés et accuse Ankara d'avoir renvoyé des dizaines de personnes en Syrie, ravagée depuis 2011 par une guerre qui a fait plus de 270'000 morts et déplacé au moins la moitié de la population.

Par peur d'être renvoyés en Turquie, la majorité des quelque 8000 migrants arrivés depuis le 20 mars et détenus dans des camps de rétention sur leurs îles d'arrivée, ont déposé en masse des demandes d'asile en Grèce, qui sont examinées par les autorités, ce qui retarde les renvois en Turquie, selon les autorités grecques.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.