Accès de tension sur le Golan syrien, raid israélien meurtrier

Accès de tension sur le Golan syrien, raid israélien meurtrier

Photo: Keystone

Israël a annoncé avoir tué cinq militants palestiniens dans un bombardement aérien sur le plateau du Golan syrien, tôt vendredi en représailles à des tirs de roquettes. Selon l'OSDH, les victimes sont des soldats et des miliciens, selon l'armée syrienne, des civils.

L'armée syrienne a indiqué que cinq civils avaient été tués dans une voiture frappée dans la nuit de jeudi à vendredi par un missile près du village de Kouneitra, proche de la partie du plateau du Golan occupée par Israël.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH, basé en Grande-Bretagne) a parlé de son côté de sept personnes tuées jeudi et vendredi au cours de raids aériens israéliens. Selon l'OSDH, il s'agit exclusivement de soldats syriens et de miliciens alliés au régime de Damas.

L'armée israélienne a assuré avoir agi en représailles aux tirs de roquettes qui se sont abattus sur un village de haute Galilée jeudi, près de la frontière libanaise, sans faire de victime.

'Nous avons appris que cinq ou six terroristes du Djihad islamique palestinien ont été tués', a déclaré un responsable du ministère israélien de la Défense.

Le Djihad islamique dément

Le Djihad islamique a de son côté démenti toute responsabilité dans les tirs de roquettes de jeudi et a affirmé que les hommes tués vendredi n'étaient pas membres du mouvement.

'Ce sont des mensonges. Le Djihad islamique n'a pas de présence armée en dehors de la Palestine', a affirmé son porte-parole, Dawoud Shehab. Le Djihad islamique, dont la direction est basée à Damas, est, comme le régime du président syrien Bachar al Assad, soutenu par l'Iran.

Dizaines de cibles

Les bombardements aériens menés par l'aviation israélienne dans la nuit de jeudi à vendredi dans la région du plateau du Golan ont été les plus massifs depuis des années.

Visant des dizaines de cibles, ils ont également coûté la vie à un soldat syrien et en ont blessé sept autres, a-t-on appris de source militaire syrienne.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré que l'aviation avait ciblé 'le commando qui a tiré les roquettes et les forces syriennes qui lui ont permis de le faire'.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.