Xi Jinping conclut à Londres une série d'accords sur le nucléaire

Xi Jinping conclut à Londres une série d'accords sur le nucléaire

Photo: Keystone

Le président chinois, Xi Jinping, a conclu mercredi à Londres une série d'accords dans le domaine du nucléaire. C'est le point d'orgue d'une visite d'Etat de quatre jours qui, pour le Premier ministre britannique David Cameron, favorisera les investissements chinois.

Au lendemain d'une journée de pompe en compagnie de la reine Elisabeth, le numéro un chinois a été reçu par David Cameron au 10, Downing Street. Xi Jinping a exprimé l'intention de bâtir un partenariat stratégique global avec la Grande-Bretagne et a dit son souhait de voir les relations bilatérales se hisser à niveau jusque-là inédit.

M. Cameron présente son pays comme la porte principale pour les investissements chinois en Occident. Même si la chaleur de l'accueil réservé à Xi Jinping a fait froncer des sourcils chez les alliés de la Grande-Bretagne et conduit certains à dire que Londres éludait la question des droits de l'homme en Chine.

Le chef du gouvernement britannique a rétorqué mercredi lors de la conférence de presse que le Royaume-Uni n'aurait pas pu avoir une discussion 'franche' avec la Chine sur certaines questions comme les droits de l'homme s'il n'entretenait pas avec Pékin des relations économiques et commerciales fortes.

Hydrocarbures en force

M. Cameron a annoncé que Londres et Pékin avaient signé pour 40 milliards de livres (54 milliards d'euros) de contrats avec la Chine lors de cette visite. Sur ce montant, plus de 12 milliards de livres (16,5 milliards d'euros) concernent le secteur des hydrocarbures, et notamment la compagnie BP.

'L'un des éléments majeurs de cette visite, c'est le nombre impressionnant d'accords commerciaux que nous signons, totalisant près de 40 milliards de livres', a-t-il dit à des chefs d'entreprise.

Toujours au cours de cette visite, le croisiériste Carnival a signé un accord de coentreprise avec la Chine, d'un montant de 2,6 milliards de livres (3,5 milliards d'euros) portant sur la construction de nouveaux paquebots, a continué David Cameron.

Lancer un réacteur chinois

'La Chine et le Royaume-Uni sont de plus en plus interdépendantes et deviennent une communauté d'intérêts partagés', avait dit le numéro un chinois mardi dans un discours devant les deux chambres du Parlement britannique.

Dans le cadre du premier investissement majeur de la Chine dans un projet nucléaire en Occident, CGN (China's General Nuclear) prendra une part d'un tiers dans le projet de centrale nucléaire d'Hinkley Point, dont EDF sera propriétaire.

La série d'accords conclus par EDF, CGN et le gouvernement britannique ouvrent la voie à une décision finale d'investissement dans le projet de construction de deux réacteurs nucléaires de type EPR à Hinkley Point, dans le sud-ouest de l'Angleterre. En vertu de ces accords, l'électricien public français détiendra 66,5% du projet et CGN investira six milliards de livres sterling pour en acquérir 33,5%.

La nouvelle centrale nucléaire d'Hinkley Point sera la première qui sera mise en chantier en Europe depuis la catastrophe de Fukushima en 2011 et la première en Grande-Bretagne depuis 1995. Elle devrait produire suffisamment d'électricité pour plus de cinq millions de foyers.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.