Vers la commercialisation des grillons et des sauterelles

Vers la commercialisation des grillons et des sauterelles

Photo: Keystone

Les grillons et les sauterelles pourront peut-être être vendus au rayon alimentaire en toute légalité en Suisse à partir de l'année prochaine. L'idée est en consultation jusqu'à fin octobre.

En tout, 27 ordonnances de la loi sur les denrées alimentaires ont été remaniées afin d'accompagner la révision de la loi sur les denrées alimentaires mise sous toit par les Chambres fédérales en juin 2014. La perle de ce régime annoncé lundi par l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV): la commercialisation de trois espèces d'insectes.

Concrètement, il s'agit de la larve du ténébrion meunier, soit le ver de farine, du grillon domestique (acheta domestica) et du criquet migrateur (locusta migratoria). L'OSAV s'est limité pour l'heure aux trois espèces les plus connues parmi les amateurs d'insectes.

Ces trois espèces ont déjà été autorisées dans le cadre d'essais à petite échelle, comme pour la nuit des musées ou lors d'un apéritif dans la salle des Pas Perdus du Conseil national, a précisé Michael Beer, chef de la division Denrées alimentaires à l'OSAV.

Des rissoles aux grillons

Mais pour l'heure, il n'est pas prévu d'étendre le menu. Il faut songer aux conditions d'élevage des insectes à grande échelle, ainsi qu'aux règles d'hygiène et de sécurité, d'après M.Beer. Sans compter un risque d'allergie de la population aux protéines des insectes.

Le Conseil fédéral avait déjà promis une ouverture l'an dernier, en répondant à une interpellation de la conseillère nationale Isabelle Chevalley (PVL/VD). La Vert'libérale s'était illustrée en organisant une dégustation de mets à base d'insectes à l'attention de ses collègues.

Au menu, les élus avaient pu goûter aux burgers à base de vers de farine, aux rissoles aux grillons, aux petits biscuits chocolatés décorés d'un criquet, ou encore au cake au citron et aux larves.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.