Une nouvelle cabane du Hörnli plus petite au Cervin

Une nouvelle cabane du Hörnli plus petite au Cervin

Photo: Keystone

Moins de place, davantage de sécurité pour gravir le Cervin. La cabane du Hörnli rénovée de fond en comble doit permettre de contenir le flot d'alpinistes. Elle a été inaugurée mardi.

'Lorsque j'ai gravi le Cervin pour la première fois en 1971, c'était le chaos', témoigne Hermann Biner, ancien président des guides de Zermatt (VS). Depuis cette date, il a gravi le sommet à 260 reprises.

Les croisements aux cordes fixes étaient dangereux. Des alpinistes non chevronnés s'écartaient de la route et faisaient tomber des pierres, provoquant des accidents et parfois même des chutes mortelles.

Ce raz-de-marée vers le Cervin a pour origine la première ascension du 14 juillet 1865. Une cordée de sept alpinistes, conduite par le britannique Edward Whymper, a vaincu le sommet, un des derniers 4000 des Alpes encore inviolé par l'homme.

Tous ont atteint le sommet. Mais dans la descente, un des hommes a chuté à pic dans la paroi nord. Seuls Edward Wymper et les deux guides zermattois Peter Taugwalder père et fils ont rejoint le village vivants.

Paradoxalement, cette tragédie a été la chance de Zermatt. Du jour au lendemain, le petit village alpin et toute la vallée sont devenus mondialement connus. Depuis, les alpinistes se ruent sur le roi des Alpes, le 'Horu' comme le nomment les Zermattois.

Plus de 500 morts

Depuis la première ascension, la montagne a prélevé son tribut. PLus de 500 alpinistes y ont trouvé la mort. Près de la moitié d'entre eux ont été retrouvés par le légendaire secouriste de Zermatt Bruno Jelk. Il se réjouit que la capacité de la cabane du Hörnli passe de 170 à 130 places.

Le Cervin sera plus sûr, surtout durant la haute saison entre mi-juillet et fin août, explique-t-il le regard perdu vers le sommet du 'Horu' qui montre une paroi pratiquement libre de neige sous le soleil du jour inaugural. Durant sa carrière, il a conduit 782 opérations de secours.

La tendance du tourisme alpin est à l'extension. Mais la bourgeoisie de Zermatt a opté pour une voie inverse. 'Nous voulons donner un peu de paix à la montagne', confie Andreas Biner, président de la bourgeoisie. Après son discours, le curé du village bénit la nouvelle cabane.

Douche à 3260 mètres

Une nouvelle extension dotée de raffinements techniques les plus modernes a été adossée à l'ancien bâtiment du Belvédère. Cellules photovoltaïques sur le toit, chambres modernes avec vue sur le Cervin. Comble du luxe, les alpinistes pourront même jouir de douches. L'ensemble du complexe modernisé porte désormais le seul nom de cabane du Hörnli.

Arrière-arrière petit-fils de Peter Taugwalder, le président des guides de Zermatt Benedikt Perren est du même avis. Mais avec moins de places, les guides locaux devront aussi mieux planifier les ascensions pour pouvoir réserver des places pour leurs clients.

L'ascension du Cervin a un coût: 1135 francs par personne. Mais il n'y aura pas d'augmentation, au contraire du prix pour la nuit à la cabane. Et même les promeneurs n'échapperont pas à cette inflation. Il n'y aura pour eux plus que 20 places disponibles.

Journée de calme

Gardien de la cabane depuis de nombreuses années, Kurt Lauber, 400 ascensions au compteur, espère aussi une meilleure gestion de l'affluence. D'autant que le camping sauvage à proximité est strictement interdit sous peine d'amende.

Pour cette journée jubilaire de la première ascension, le Cervin bénéficie d'une pause. La montagne a été interdite à tout alpiniste, un interdit respecté. Surtout que la police veille au grain, aussi bien en Suisse qu'en Italie. La suite de la saison montrera si l'option prise tempérera l'attrait de la montagne.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.