Une association vaudoise s'oppose au Parc éolien du Mollendruz

Une association vaudoise s'oppose au Parc éolien du Mollendruz

Photo: Keystone

Paysage-Libre Vaud s'oppose au plan partiel d'affectation du Parc éolien du Mollendruz (VD), mis à l'enquête publique. Ce projet causerait 'des nuisances totalement disproportionnées par rapport à la quantité et la qualité de la production électrique attendue'.

L’impact paysager du projet est extrêmement important, d'après l'association. Celle-ci considère la région comme 'particulièrement précieuse et digne de protection du point du vue du paysage et du patrimoine', lit-on dans le texte de l'opposition, diffusé vendredi.

Or aucune pesée des intérêts globale n’a été réalisée, selon elle. Les études complémentaires de l’impact cumulé des parcs éoliens sont toujours en cours et leurs conclusions ne sont pas connues.

Paysage-Libre Vaud estime qu'il n'y a pas d'urgence à réaliser ce projet, l’approvisionnement électrique n’étant pas menacé, 'ni sur le plan local ni sur le plan national'. En outre, l’absence d’alternative n’est pas démontrée, argumente l'association.

Abbatiale de Romainmôtier

Quant au patrimoine culturel, les opposants évoquent les dégâts potentiels à l'image de l'Abbatiale de Romainmôtier, bien culturel d'importance nationale. 'L’image du site serait fortement influencée par les éoliennes en arrière-plan'. Les localités de Romainmôtier, Vaulion, L’Isle et Cuarnens seraient aussi touchées, et l'attrait touristique de la région pourrait en pâtir.

Paysage-Libre Vaud, qui regroupe 2’000 membres individuels et fédérés, mentionne aussi les nuisances visuelles et sonores du projet. 'Lacune inacceptable' du dossier, il ne tient pas compte des infrasons, dont les distances de propagation sont 'bien plus importantes'. Et la zone prévue serait problématique pour les oiseaux nicheurs.

Quantité d'électricité

De plus, l'estimation de la quantité d'électricité qui sera produite 'repose sur des bases non encore consolidées'. La production pourrait s'avérer de 10 à 20% plus faible. 'L’enjeu du projet porte donc sur une quantité d’électricité très faible à l’échelle du canton de Vaud - de l’ordre de 1,5% - et de la Suisse - de l’ordre de 0,1%'.

Rappelant que l’électricité ne représente que 23,8% de l’énergie totale consommée en Suisse, l'association considère que la contribution énergétique du projet est 'dérisoire'. Elle souligne une 'disproportion manifeste entre cette quantité d’électricité et l’ampleur des incidences négatives de l’installation projetée'.

Au final, Paysage-Libre Vaud entrevoit l'impact du parc éolien comme 'sans précédent', ni dans le canton de Vaud ni en Suisse. Il ne serait pas justifié par un intérêt public suffisant.

Douze éoliennes

Validé par le canton de Vaud, le parc éolien du Mollendruz est développé par les communes de Juriens, La Praz et Mont-la-Ville, en partenariat avec celles de Vaulion et d'Yverdon-les-bains et la ville de Zurich.

Le projet a été lancé en 2009. Il comprend douze éoliennes et doit couvrir les besoins en électricité de 18'000 ménages. Il fait partie des projets éoliens retenus par le Conseil d'Etat vaudois et adoptés par le Grand Conseil en mars 2014.

Le plan partiel d'affectation est mis à l'enquête publique jusqu'au 3 août. L'association Paysage-Libre Vaud demande à être entendue lors d'une séance de conciliation.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.