Un Noël différent à Paris après les attentats

Un Noël différent à Paris après les attentats

Photo: Keystone

Noël 2015 ne ressemble pas aux précédents à Paris. Devant les Galeries Lafayette, aux vitrines animées pour les fêtes, les piétons circulent sous le regard de militaires. La foule est moins dense que d'habitude à cette période de l'année.

Pour les messes de Noël de jeudi soir, la protection des églises a été renforcée, ont indiqué les autorités. Près de 120'000 policiers, gendarmes et militaires sont mobilisés jusqu'à vendredi. Les évêques français ne s'attendent toutefois pas à moins de fidèles pour leurs célébrations. 'Il y aura beaucoup de monde à Noël, peut-être plus cette année en raison de ce que nous vivons', les gens ont besoin de spiritualité', selon leur porte-parole, Olivier Ribadeau-Dumas.

'Après les attentats de novembre, les chiffres de fréquentation dans les grands magasins en décembre ne seront pas bons', reconnaît-on aux Galeries Lafayette. 'Les clients français ont logiquement manqué à l'appel, mais pas seulement. Certains étrangers comme les Japonais ont aussi été très sensibles au contexte'.

Côté tourisme, les réservations sont en forte baisse. Les professionnels espèrent qu'il ne s'agit là que d'un 'trou d'air' et comptent sur les mesures de sécurité pour ramener la clientèle dans la Ville lumière. La maire de Paris, Anne Hidalgo, a assuré voir une activité qui 'redémarre sur le tourisme, sur la fréquentation des hôtels, sur la fréquentation des lieux, des magasins'.

Il y a cependant 30% de Chinois en moins et une baisse de près de 80% pour les Japonais et les Américains, selon des professionnels du secteur. Sur la Seine, les fameux 'bateaux mouches' qui font découvrir la ville accusent une baisse de fréquentation de 15 à 30%.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.