UBS fait bondir son bénéfice net de près au 1er trimestre

UBS fait bondir son bénéfice net de près au 1er trimestre

Photo: Keystone

UBS a réalisé une solide performance au 1er trimestre 2015. A la faveur de résultats en forte progression dans toutes ses unités, le numéro un bancaire helvétique a dégagé un bénéfice net de 1,98 milliard de francs, 88% de plus qu'un an auparavant.

Malgré un environnement de marché difficile, UBS a engrangé des revenus totaux de 8,84 milliards de francs, 22% de plus qu'un an auparavant. Par rapport au 4e trimestre 2014, la croissance s'est inscrite à 31%. A 6,13 milliards, les charges d'exploitation ont pour leur part augmenté de 5% en l'espace d'un an, mais fléchi de 3% au regard des trois mois précédents.

A la faveur de cette performance nettement supérieure aux attentes des analystes, l'établissement aux trois clefs a affiché l'un de ses meilleurs résultats trimestriels depuis la crise financière de 2008, pas loin des deux milliards dégagés au 2e trimestre 2010.

Fort afflux de capitaux

Toutes les unités ont réalisé de solides performances, en dépit de la volatilité extrême sur les marchés des changes, des effets de change et l'impact persistant des taux d'intérêts faibles, voire négatifs. Dans son coeur de métier, à savoir la gestion de fortune, UBS a dégagé le bénéfice combiné le plus élevé depuis 2008 avec un montant ajusté de 1,1 milliard de francs.

Abondant, l'afflux net de capitaux s'est fixé à 19 milliards. Pour la seule unité Wealth Management, ce montant a atteint 14,4 milliards, UBS captant de nouveaux fonds non seulement en Asie, mais aussi, fait notable, en Europe. En l'espace de trois mois, le résultat d'exploitation de Wealth Management a bondi de 47% à 951 millions de francs.

Bonnes affaires en Suisse

UBS a aussi réalisé de bonnes affaires en Suisse avec ses activités de détail et celles liées aux entreprises, l'unité Retail & Corporate affichant un bénéfice ajusté avant impôts de 443 millions de francs. Il s'agit de la meilleure performance au titre d'un premier trimestre depuis cinq ans.

Dans la gestion d'actifs, l'entité Global Asset Mangement a dégagé un bénéfice ajusté avant impôts de 185 millions de francs, soit un niveau inédit depuis 2009. L'afflux net de fonds s'est monté à 7,5 milliards.

Provisions pour litiges

Dans la banque d'affaires (Investment Bank), le résultat corrigé avant impôts s'est fixé à 884 millions de francs. A fin mars, UBS employait au total 60'113 collaborateurs à temps plein, 42 de moins qu'à l'issue de l'an passé. Par rapport au 1e trimestre 2014, l'effectif a diminué de 213 postes.

Sur la période sous revue, UBS a par ailleurs réduit ses provisions pour litiges à 2,7 milliards de francs. A fin 2014, ce montant avoisinait les 3,1 milliards.

L'établissement zurichois poursuit les négociations avec les autorités en vue de résoudre les nombreux litiges en cours. UBS a été mise en examen pour complicité de démarchage illicite de clients en France. Aux Etats-Unis, la banque doit répondre aux accusations de manipulations des cours de change.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.