Tokyo, Séoul et Pékin s'entendent pour développer le tourisme

Tokyo, Séoul et Pékin s'entendent pour développer le tourisme

Photo: Keystone

Le Japon, la Chine et la Corée du Sud ont brièvement mis de côté leurs différends territoriaux et historiques dimanche pour s'entretenir du développement du tourisme. Les trois pays veulent attirer 30 millions de visiteurs d'ici cinq ans, en prévision des olympiades.

Le ministre japonais du tourisme Akihiro Ota a rencontré à Tokyo ses homologues sud-coréen Kim Jong-Deok et chinois Li Jinzao, de l'administration nationale du tourisme (ANT). Cette rencontre est la première pour des ministres du tourisme depuis 4 ans. Les Jeux olympiques d'hiver auront lieu en Corée du Sud en 2018 et les JO d'été sont prévus au Japon en 2020.

Les ministres sont convenus de viser la barre des 30 millions de visiteurs - des trois pays se rendant chez les deux autres - d'ici 2020, contre 20 millions l'an dernier. Ils ont aussi décidé de travailler ensemble au lancement d'une campagne intitulée 'Visitez l'Asie de l'Est' pour attirer les ressortissants d'autres pays.

Pékin et Séoul entretiennent des rapports tendus avec Tokyo. Le gouvernement sud-coréen reproche à Tokyo de ne pas s'excuser assez pour les exactions commises lors de l'occupation de la péninsule par l'armée nippone entre 1910 et 1945, notamment l'enrôlement de femmes dans les maisons closes pour les soldats japonais. Perdure aussi un différend sur les terres contrôlées par la Corée du Sud, que le Japon estime siennes.

Outre des querelles liées au comportement des troupes impériales nippones lors de l'occupation partielle de la Chine (1931-1945), les relations sino-japonaises butent sur la question de la souveraineté des îlots Senkaku, en mer de Chine orientale. Ces territoires inhabités sont administrés par Tokyo mais revendiqués par Pékin sous l'appellation Diaoyu.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.