Swiss Space Systems demande un ajournement de faillite

Swiss Space Systems demande un ajournement de faillite

Photo: Keystone

Le fondateur et directeur de l'entreprise vaudoise Swiss Space Systems, Pascal Jaussi, sérieusement brûlé, se porte mieux. 'La cicatrisation est en cours', a-t-il annoncé vendredi. Il avait été retrouvé blessé le 26 août à proximité d'une voiture en feu à Aumont (FR).

Le ministère public fribourgeois a ouvert une procédure contre inconnu pour lésions corporelles et incendie intentionnel. M. Jaussi entend se porter partie plaignante dans le cadre de cette affaire, a-t-il ajouté dans un communiqué.

Il affirme que l'une des filiales de sa start-up, basée à Payerne (VD) et active dans le domaine des lanceurs spatiaux de satellites, a été capitalisée à hauteur de 29 millions de francs.

'Tous les bailleurs de fonds, investisseurs ou actionnaires' sont des Suisses ou résidents suisses, assure-t-il. Des articles de presse laissaient entendre ces derniers jours que des Chinois pouvaient être derrière cet apport financier.

'Rembourser les créanciers'

M. Jaussi dit avoir l'intention de transférer une partie de ce capital vers la holding Swiss Space Systems SA, pour 'rembourser les créanciers'. Il a demandé à placer la société en ajournement de faillite.

Fondée en 2012, la société Swiss Space Systems vise à placer de petits satellites en orbite à partir d'une navette spatiale non habitée, elle-même lancée d'un avion, explique la start-up sur son site Internet. Elle entend également proposer des vols paraboliques permettant de recréer des conditions d'absences d'apesanteur.

L'Airbus A340 est entré en maintenance et devrait être repeint aux couleurs de l'entreprise, précise le communiqué. Le site Internet de l'entreprise annonce toujours des vols 'zéro gravité' pour 2016.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.